Warning: file_exists() [function.file-exists]: Unable to access /mnt/147/sda/5/d/bestofcine/phpmv2/libs/Html/QuickForm/Rule/style.css.php in /mnt/162/sda/5/d/bestofcine/skin/bnr/skin.php(1) : eval()'d code on line 1

bestofcine.free.fr

BESTOFCINE le meilleur du cinéma

Vendredi 31 mars 2017

Accueil

Nouvelles

Photos

Téléchargement

Liens

Forum

Télévision

Rss

 

Admin

Calendrier

<< Mars  2017 >>
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
27 28 01 02 03 04 05
06 07 08 09 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 01 02

Météo

Aujourd'hui

Département

Météo Consult

CLINT EASTWOOD

Clint Eastwood est un acteur, réalisateur, producteur et compositeur américain, né le 31 mai 1930 à San Francisco, Californie.

BIOGRAPHIE
(source Wikipedia)

Clint Eastwood est né à San Francisco, d'un père comptable, Clinton Eastwood, Sr., et d'une mère ouvrière dans une usine, Margaret Ruth. Il a des ancêtres écossais, anglais, néerlandais et irlandais. Clint Eastwood mène avec ses parents une vie de nomade. Il ne pense pas à devenir acteur et vit de petits boulots. C'est lors de son passage dans l'armée qu'il fait des rencontres décisives et obtient du travail chez Universal. Sa première apparition date de 1955 dans Revenge of the Creature (La Revanche de la créature). Il tourne dans d'autres films mais personne ne le remarque.

Il commence vraiment sa carrière avec un rôle de cow-boy dans Rawhide, une série télévisée. Il devient populaire grâce à Sergio Leone et sa trilogie Pour une poignée de dollars, Et pour quelques dollars de plus et Le Bon, la Brute et le Truand tournés dans le désert de Tabernas Andalousie Espagne. Il crée sa propre maison de production, Malpaso. Il rencontre le réalisateur Don Siegel avec qui il sympathise et tourne cinq films dont The Beguiled (Les Proies) tourné en 1970 qui lui apporte une reconnaissance des critiques ainsi que L'Évadé d'Alcatraz en 1979, et avec qui il donne naissance à L'Inspecteur Harry.

En 1969, il est enfin reconnu à Hollywood avec Where Eagles Dare (Quand les aigles attaquent). Cette reconnaissance lui permet, en 1971 de réaliser son premier film : Play Misty for Me (Un frisson dans la nuit). Il tourne à cette époque le controversé Inspecteur Harry, dans lequel Siegel le laisse s'essayer à la réalisation lors d'une scène. Eastwood, victime de son personnage récurrent de flic violent est accusé de fascisme, de machisme et de racisme. Ainsi ses films suivants sont méprisés par la critique et certains sont des échecs commerciaux.

Le réalisateur

Il commence à réaliser en 1971 avec Un frisson dans la nuit (Play Misty for me) sous l'influence de Don Siegel, qui fera par ailleurs une petite apparition dans ce film (il y joue le rôle de Murphy, le barman). Il continue de réaliser et de jouer dans ses films comme L'Homme des Hautes Plaines (High Plains Drifter) et Josey Wales hors-la-loi (The Outlaw Josey Wales), tandis qu'il poursuit sa carrière d'acteur dans des films d'actions. En 1982, Honkytonk Man marque un changement dans sa carrière : Eastwood devient un réalisateur à part entière, il abandonne peu à peu son rôle d'acteur pour ne plus jouer que dans les films qu'il réalise. La reconnaissance arrive, Pale Rider est projeté au Festival de Cannes 1985 et Jean-Luc Godard lui dédie son film Détective.

Il a joué à six reprises avec sa compagne de l'époque, Sondra Locke.

Aujourd'hui, Eastwood est considéré comme l'un des plus grands réalisateurs américains contemporains dans sa manière d'aborder, de manière éclectique, tous les genres possibles dont il reprend, dans un grand réseau de références à John Ford, Sergio Leone, Sydney Lumet, Douglas Sirk et autres maîtres, les codes narratifs, dramaturgiques et visuels pour interroger l'art cinématographique dans ses propres fondements et l'élargir à une réflexion plus globale sur la solitude de l'homme dans sa condition existentielle. Parmi les incursions de l'acteur-metteur en scène dans les genres rois ou historiques d'Hollywood, on compte notamment la biographie filmée avec Bird, le western avec Impitoyable (Unforgiven), le road-movie avec Un monde parfait (A Perfect World), la comédie dramatique et le romantisme avec Sur la route de Madison (The Bridges of Madison County) dans lequel il interprète un photographe charismatique amoureux de Meryl Streep, le polar tragico-psychologique avec Minuit dans le jardin du bien et du mal (Midnight in the Garden og Good and Evil), Créance de sang (Blood Work) et Mystic River, le mélodrame avec Million Dollar Baby ou encore le film de guerre avec le diptyque Mémoires de nos pères (Flags of Our Fathers) et Lettres d'Iwo Jima (Letters from Iwo Jima) qui évoque, première dans l'histoire du cinéma, un même conflit (la bataille d'Iwo Jima) mais raconté du côté des deux camps ennemis (en l'occurrence américain pour le premier et japonais pour le second). Bien qu'étant considéré comme une valeur commerciale sûre (il aurait rapporté plus de deux milliards de dollars à la Warner depuis ses débuts sous contrat) et en dépit d'un doublet " meilleur film-meilleur réalisateur" réalisé au Oscars en 1993 avec Impitoyable puis en 2005 avec Million Dollar Baby, Clint Eastwood n'en rencontre pas moins de grandes difficultés à financer ses projets et doit généralement mettre son propre argent en jeu pour achever la production de ses films.

Il sait tirer le meilleur de ses acteurs (Meryl Streep, Hilary Swank, Gene Hackman, Forest Whitaker, Morgan Freeman, Sean Penn, Tim Robbins, Kevin Costner, Kevin Bacon ), donnant peu d'indications, travaillant sur peu de prises, en peu de répétitions et fonctionnant plutôt à l'instinct. Pour chaque nouveau film, Eastwood veut créer un univers visuel à part entière et travaille avec ses techniciens pour tenter de définir une coloration précise qu'il ne se représente pas forcément à l'avance. Il n'est pas toujours décidé dans ses choix de préparation (axes, angles de prises de vue, cadres, éclairages) mais se détermine vite sur le plateau, laissant sur place une certaine liberté à ses collaborateurs.

Politique

Clint Eastwood mène une vie politique assez active. Il est affilié au parti républicain [1] et affiche des idées libérales (Libertarian en anglais, cf. la controverse sur la traduction de ce terme en français à l'article libertarianisme). Après avoir soutenu la candidature de Dwight Eisenhower dans les années 1950, il milite publiquement en 1968 et 1972 pour Richard Nixon, au côté d'acteurs comme John Wayne, Charlton Heston et Glenn Ford. Il a également été proche du président Ronald Reagan.

De 1986 à 1988, il a été maire (républicain) de Carmel en Californie (où il vit), élu avec 72% des suffrages. Au cinéma, dans le film Les Pleins Pouvoirs, il tient également la thèse que même le président des États-Unis peut être un criminel.

En 1992, il fait défaut aux républicains en apportant son soutien à Ross Perot, un candidat dissident de droite soutenu par le Parti de la réforme.

Avec des films qui affichent plutôt ses idées libérales comme Minuit dans le jardin du bien et du mal (1997) et Million Dollar Baby (2004), il apporte un soutien discret à George W. Bush lors de l’élection présidentielle de 2004.

En janvier 2005, lors d'un dîner de gala à New York, Eastwood s'en prit vigoureusement au réalisateur Michael Moore, promettant de le "tuer", s'il venait à venir chez lui avec une caméra (faisant vraisemblablement référence au comportement de Michael Moore avec son vieil ami Charlton Heston, dans le film-documentaire "Bowling for Columbine"). Jouant sur l'ambiguïté de la plaisanterie, Eastwood insista sur le fait que c'était bien le fond de sa pensée ("I mean it").[2]

Il a apporté son soutien au républicain John McCain pour l’élection présidentielle de 2008.

Musiques

Il s'intéresse également beaucoup à la musique de jazz, comme le prouve le film Bird qui retrace la vie du jazzman Charlie Parker.

Il est également le producteur de Straight no Chaser (1989), un documentaire sur Thelonious Monk.

Il a aussi réalisé un épisode de la série de films sur le blues, produit par Martin Scorsese Presents, intitulé Piano Blues (2003)

Vie personnelle

Il a une sœur : Jean.

Il a été marié deux fois et, de cinq femmes différentes, il est le père de cinq filles et de deux garçons :

* Kimber (née en 1964), avec Roxanne Tunis ;
* Kyle (né le 19 mai 1968) et Alison (née le 22 mai 1972), avec sa première épouse Maggie Johnson ;
* Scott (né le 21 mars 1986) et Kathryn (née le 2 février 1988), avec Barrett Stone ;
* Francesca Ruth (née le 7 août 1993), avec Frances Fisher, actrice dans Impitoyable ;
* Morgan (née le 12 décembre 1996), avec sa femme actuelle Dina Ruiz.

De 1976 à 1988, Clint Eastwood a vécu avec l'actrice Sondra Locke.

Insolite

En mars 2008[3], Clint Eastwood, fervent défenseur des causes environnementales, s’oppose à la construction d’une route à péage dans un parc du sud de la Californie alors que le gouverneur de l’État et ancien acteur Arnold Schwarzenegger défend le projet. Pour clore le débat, ce dernier a décidé de renvoyer Eastwood de la Commission sur les parcs californiens.

FILMOGRAPHIE

Les films faisant l'objet de fiches sont en gras et soulignés.

REALISATEUR

  1. 1971 : Un frisson dans la nuit (Play Misty for Me)
  2. 1973 : L'Homme des Hautes Plaines (High Plains Drifter)
  3. 1973 : Breezy
  4. 1975 : La Sanction (The Eiger Sanction)
  5. 1976 : Josey Wales hors-la-loi (The Outlaw Josey Wales)
  6. 1977 : L'Épreuve de force (The Gauntlet)
  7. 1980 : Bronco Billy
  8. 1982 : Firefox, l'arme absolue (Firefox)
  9. 1982 : Honkytonk Man
  10. 1983 : Le Retour de l'inspecteur Harry (Sudden Impact)
  11. 1985 : Pale Rider, le cavalier solitaire (Pale Rider)
  12. 1985 : Histoires fantastiques (Amazing Stories) (épisode Vanessa in the Garden) (série TV)
  13. 1986 : Le Maître de guerre (Heartbreak Ridge)
  14. 1988 : Bird
  15. 1990 : Chasseur blanc, cœur noir (White Hunter Black Heart)
  16. 1990 : La Relève (The Rookie)
  17. 1992 : Impitoyable (Unforgiven)
  18. 1993 : Un monde parfait (A Perfect World)
  19. 1995 : Sur la route de Madison (The Bridges of Madison County)
  20. 1997 : Les Pleins Pouvoirs (Absolute Power)
  21. 1997 : Minuit dans le jardin du bien et du mal (Midnight in the Garden of Good and Evil)
  22. 1999 : Jugé coupable (True Crime)
  23. 2000 : Space Cowboys
  24. 2002 : Créance de sang (Blood Work)
  25. 2003 : Mystic River
  26. 2003 : Le Blues (The Blues, A Musical Journey) (épisode Piano Blues) (série TV)
  27. 2004 : Million Dollar Baby
  28. 2006 : Mémoires de nos pères (Flags of Our Fathers)
  29. 2007 : Lettres d'Iwo Jima (Letters from Iwo Jima)
  30. 2008 : L'Échange (Changeling)
  31. 2008 : Gran Torino
  32. 2009 : The Human Factor (En tournage)


ACTEUR

  1. 1955 : La Revanche de la créature (Revenge of the Creature), de Jack Arnold
  2. 1955 : Francis in the Navy, d'Arthur Lubin
  3. 1955 : Madame de Coventry (Lady Govina), d'Arthur Lubin
  4. 1955 : Tarantula! (Tarantula), de Jack Arnold
  5. 1956 : Ne dites jamais adieu (Never Say Goodbye), de Jerry Hopper
  6. 1956 : La corde est prête (Star in the Dust), de Charles F. Haas
  7. 1956 : Away All Boats, de Joseph Pevney
  8. 1956 : The First Traveling Saleslady, d'Arthur Lubin
  9. 1957 : Escapade au Japon (Escapade in Japan), d'Arthur Lubin
  10. 1958 : C'est la guerre (Lafayette Escadrille), de William A. Wellman
  11. 1958 : Ambush at Cimarron Pass, de Jodie Copelan
  12. 1959 : Rawhide, de Jus Addiss et Jack Arnold (série TV)
  13. 1964 : Pour une poignée de dollars (Fist Full of Dollars), de Sergio Leone
  14. 1965 : Et pour quelques dollars de plus (For a Few Dollars More), de Sergio Leone
  15. 1966 : Le Bon, la Brute et le Truand (The Good The Bad And The Ugly), de Sergio Leone
  16. 1966 : Les Sorcières (Le Streghe) (segment Sera come le altre, Una), de Vittorio de Sica
  17. 1968 : Pendez-les haut et court (Hang 'Em High), de Ted Post
  18. 1968 : Un shérif à New York (Coogan's Bluff), de Don Siegel
  19. 1968 : Quand les aigles attaquent (Where Eagles Dare), de Brian G. Hutton
  20. 1969 : La Kermesse de l'ouest (Paint Your Wagon), de Joshua Logan
  21. 1970 : Sierra torride (Two Mules for Sister Sara), de Don Siegel
  22. 1970 : De l'or pour les braves (Kelly's Heroes), de Brian G. Hutton
  23. 1971 : Les Proies, de Don Siegel
  24. 1971 : Un frisson dans la nuit (Play Misty for Me), de Clint Eastwood
  25. 1971 : L'Inspecteur Harry (Dirty Harry), de Don Siegel
  26. 1972 : Joe Kidd, de John Sturges
  27. 1973 : L'Homme des Hautes Plaines (High Plains Drifter), de Clint Eastwood
  28. 1973 : Magnum Force, de Ted Post
  29. 1974 : Le Canardeur (Thunderbolt and Lightfoot), de Michael Cimino
  30. 1975 : La Sanction (The Eiger Sanction), de Clint Eastwood
  31. 1976 : Josey Wales hors-la-loi (The Outlaw Josey Wales), de Clint Eastwood
  32. 1976 : L'Inspecteur ne renonce jamais (The Enforcer), de James Fargo
  33. 1977 : L'Épreuve de force (The Gauntlet), de Clint Eastwood
  34. 1978 : Doux, dur et dingue (Every Which Way But Loose), de James Fargo
  35. 1979 : L'Évadé d'Alcatraz (Escape from Alcatraz), de Don Siegel
  36. 1980 : Bronco Billy, de Clint Eastwood
  37. 1980 : Ça va cogner (Any Which Way You Can), de Buddy Van Horn
  38. 1982 : Firefox, l'arme absolue (Firefox), de Clint Eastwood
  39. 1982 : Honkytonk Man, de Clint Eastwood
  40. 1983 : Le Retour de l'inspecteur Harry (Sudden Impact), de Clint Eastwood
  41. 1984 : La Corde raide (Tightrope), de Richard Tuggle
  42. 1984 : Haut les flingues (City Heat), de Richard Benjamin
  43. 1985 : Pale Rider, le cavalier solitaire (Pale Rider), de Clint Eastwood
  44. 1986 : Le Maître de guerre (Heartbreak Ridge), de Clint Eastwood
  45. 1988 : La Dernière cible (The Dead Pool), de Buddy Van Horn
  46. 1989 : Pink Cadillac, de Buddy Van Horn
  47. 1990 : Chasseur blanc, cœur noir (White Hunter Black Heart), de Clint Eastwood
  48. 1990 : La Relève (The Rookie), de Clint Eastwood
  49. 1992 : Impitoyable (Unforgiven), de Clint Eastwood
  50. 1993 : Dans la ligne de mire (In the Line of Fire), de Wolfgang Petersen
  51. 1993 : Un monde parfait (A Perfect World), de Clint Eastwood
  52. 1994 : A Century of Cinema, de Caroline Thomas
  53. 1995 : Sur la route de Madison (The Bridges of Madison County), de Clint Eastwood
  54. 1995 : Casper, de Brad Silberling
  55. 1997 : Les Pleins Pouvoirs (Absolute Power), de Clint Eastwood
  56. 1999 : Jugé coupable (True Crime), de Clint Eastwood
  57. 2000 : Space Cowboys, de Clint Eastwood
  58. 2002 : Créance de sang (Blood Work), de Clint Eastwood
  59. 2004 : Million Dollar Baby, de Clint Eastwood
  60. 2004 : Épreuves d'artistes court-métrage de Samuel Faure et Gilles Jacob (documentaire sur le Festival de Cannes)
  61. 2009 : Gran Torino, de Clint Eastwood : Walt Kowalski

LIENS

Articles critiques et entretiens des Inrockuptibleshttp://www.lesinrocks.com//lechange/?original_url=cine/cinema-article/critique/lechange/


http://eastwoodclint.free.fr/index.php

BIBLIOGRAPHIE

  • Isaline, Clint Eastwood - Regard d'une femme française [archive], Publibook, 164 p.
  • Christian Dureau, Clint Eastwood. Paris : D. Carpentier, coll. « Stars de l'écran », 2005. 109 p., 25 cm. ISBN 2-84167-341-3.
  • Christian Authier, Clint Eastwood. Paris : Fitway publishing, 2005. 118 p., 28 cm. ISBN 2-7528-0018-5.
  • Michael Henry Wilson, Entretiens avec Clint Eastwood (Cahiers du Cinéma / Éditions de l'Étoile, 2007, 216 p.) - (ISBN 2-86642-474-3) et (ISBN 978-2-86642-474-9)

Imprimer la page  Imprimer la page

Dernière modification le : 11/03/2009 @ 22:35
Catégorie : Aucune

Infos site

Webmaster :
BENYAYER Laurent

Envoyer un message

Ce site est compatible avec les navigateurs de version 5 minimum.

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés" du 6 janvier 1978) en écrivant au webmaster.

Déjà 570233 visiteurs

Recherche

Google

Sur le web

Sur ce site

Haut

Site créé avec Phortail 2.0.5
PHP version 4.4.3-dev

Page générée en 0,111 secondes