Warning: file_exists() [function.file-exists]: Unable to access /mnt/147/sda/5/d/bestofcine/phpmv2/libs/Html/QuickForm/Rule/style.css.php in /mnt/162/sda/5/d/bestofcine/skin/bnr/skin.php(1) : eval()'d code on line 1

bestofcine.free.fr

BESTOFCINE le meilleur du cinéma

Mercredi 18 octobre 2017

Accueil

Nouvelles

Photos

Téléchargement

Liens

Forum

Télévision

Rss

 

Admin

Calendrier

<< Octobre  2017 >>
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
25 26 27 28 29 30 01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 01 02 03 04 05

Météo

Aujourd'hui

Département

Météo Consult

ALAIN DELON

BIOGRAPHIE

Jeunesse

C'est le 8 novembre 1935 que naît, à Sceaux, dans les Hauts-de-Seine, Alain Delon, fils de Fabien Delon (1904-1978), dirigeant d'un petit cinéma de quartier, Le Regina. Sa mère, Édith Arnold (1910-1998), était préparatrice en pharmacie. Les Delon sont originaires de St-Vincent l'Espinasse, dans le Tarn-et-Garonne. Jean Delon, né au XVe siècle, est un ancêtre de famille. Son arrière grand-père paternel, Fabien Delon, décoré de la légion d'honneur, était Ingénieur des ponts et chaussées. Sa grande-mère paternelle, Marie-Antoinette Evangelista, était corse.
En 1939, Alain Delon a quatre ans lorsque ses parents divorcent. Il est alors confié à une famille d’accueil, où le père est gardien de prison. Puis il est placé dans la pension catholique de Saint-Nicolas d'Issy-les-Moulineaux où il passe toute sa jeunesse. Il est rebelle et indiscipliné et se fait renvoyer six fois de l'école. Sa mère épouse alors en secondes noces Paul Boulogne, un commerçant charcutier de Bourg-la-Reine et Alain passe un CAP de charcutier pour reprendre, sans aucune conviction, le commerce de son beau-père. À quatorze ans, il tourne dans un court-métrage intitulé Le rapt, réalisé par un ami de son père. Il y joue un gangster moustachu qui meurt à la fin. Tout ce qui deviendra Delon est déjà là. À dix-sept ans, devançant l'appel de son service militaire, il est affecté à l'arsenal de Saïgon, en Indochine française, où il participe à une campagne de la guerre d'Indochine en tant que matelot d'équipage dans la marine nationale. Des sources militaires parlent de son indiscipline et de sa condamnation à servir dans un bataillon disciplinaire. Il avoue l'importance que l'armée a eu dans sa vie. Il y a appris la rigueur, le respect d'autrui, le travail en équipe (il est souvent devenu ami avec les techniciens de ses films). Il reste et restera gaulliste jusqu'à son dernier soupir car pour les deux hommes, le grand bonheur et l'honneur, sont de servir la nation.

À son retour, en 1956, il doit enchaîner les petits métiers pour vivre, notamment celui du fort des Halles. En hantant le quartier de Saint-Germain-des-Prés Il rencontre Jean-Claude Brialy, qui l'invite au Festival de Cannes, où il se fait immédiatement remarquer pour son physique exceptionnel et son charisme hors du commun. Il fait un bout d'essai très concluant et aborde le milieu du cinéma, sans formation particulière de comédien. Comme certains acteurs, Delon apprit le metier d'acteur en jouant, son maitre a été Jean Gabin.

Les années 1950 : les débuts et la gloire
Delon est remarqué par le découvreur de talent américain David O. Selznick. Après un essai réussi, il se voit proposer un contrat de sept ans aux États-Unis par Selznick à la condition qu'il apprenne l'anglais. De retour en France, Delon se met donc à l'étude de cette langue. Mais il rencontre Yves Allégret qui le convainc de rester en France.

En 1957, il connaît immédiatement le succès avec son premier film Quand la femme s'en mêle d'Yves Allégret. Il enchaîne les tournages dans toute l'Europe et aux États-Unis.

En 1958, il rencontre Romy Schneider sur le tournage du film Christine. Le coup de foudre est réciproque. Il a vingt-trois ans ; elle en a vingt ; ils se fiancent le 22 mars 1959 sous les feux de la presse à sensation mondiale. Ils incarnent la beauté, la jeunesse et le succès et deviennent le couple le plus en vue du show business et du public. La belle histoire a pourtant une faille : Alain Delon la trompera avec Nico. Un fils, Ari Boulogne, qu'il n'a jamais reconnu mais qui fut élevé par la propre mère de Delon, naîtra le 11 août 1962. (Source : Nico, icon, un documentaire (1995) de Susanne Ofteringer)

Delon montre aussi un réel talent dans les comédies avec Faibles Femmes.

Les années 1960 : la consécration

En 1960, Alain Delon accède au rang de star du cinéma sous la direction de René Clément avec Plein soleil, adapté du roman Monsieur Ripley de Patricia Highsmith, qui est suivi en 1961 par Rocco et ses frères, de Luchino Visconti, qui remporte le Prix Spécial du Jury au Festival de Venise, puis Les Amours célèbres, un film à sketches inspiré des bandes dessinées de Paul Gordeaux, tourné par Michel Boisrond. La même année, Alain Delon achète, dans le Vieux Nice, le restaurant « La Camargue ».

En 1962, il joue dans L'Éclipse de Michelangelo Antonioni qui obtient le Prix Spécial du Jury du Festival de Cannes.

En 1963, il joue, dans Le Guépard de Luchino Visconti, le rôle de Tancrède, en compagnie de Claudia Cardinale et de Burt Lancaster, qui obtient la Palme d'or du Festival de Cannes. La même année il tourne Mélodie en sous-sol, sous la direction de Verneuil, qui est récompensé par le Golden Globe du meilleur film en langue étrangère. C'est lors du tournage de ce classique du genre policier que Delon rencontra Jean Gabin.

En 1964, il s'essaie à la production avec L'Insoumis d'Alain Cavalier avec Georges Beaume. La même année, au mois d'août, peu de temps après sa rupture avec Romy Schneider (leur liaison durait depuis cinq ans), il épouse l'actrice Nathalie Canovas, dont il aura un fils, Anthony, né le 30 septembre suivant à Hollywood.

En 1967, Alain et Nathalie Delon tournent ensemble dans Le Samouraï de Jean-Pierre Melville.

Puis en 1968, Delon monte sa propre société de production Adel. Il produit son premier film avec sa société, Jeff. Sur le tournage, Mireille Darc et Alain Delon tombent amoureux. Il divorce de Nathalie Delon après quatre ans de mariage.

Les années 1970-1980 : toujours le succès

En 1970, Delon tourne, avec Jean-Paul Belmondo, Borsalino, qui s'avérera être, à l'époque, le film qui engendrera le plus grand nombre d'entrées de tous les temps en France. En 1970 et 1974, Delon tourne toujours avec Jean-Pierre Melville Le Cercle Rouge et Un Flic.

En 1973, il chante le célèbre duo Paroles, paroles... avec Dalida.

En 1974, il tourne la suite de Borsalino sans Belmondo: Borsalino & Co. Toujours la même année, il accepte le rôle de Zorro pour faire plaisir à son fils, Anthony, enfant à l'époque.

En 1976, Delon s'attelle à la présentation de la cérémonie des Césars. Monsieur Klein, film dont il est l'acteur principal et le producteur, gagne le César du meilleur film. Ce dernier en compétition avec Taxi Driver de Martin Scorsese arrive deuxième au Festival de Cannes la même année.

Durant les années 1980, dans la plupart de ses films, Delon se met en scéne dans des films d'action dont il est toujours le héros et qui sont pour la plupart des succès. En 1981, il réalise son premier film : Pour la peau d'un flic qui révéle Anne Parillaud.

En 1985, Delon est récompensé par le César du meilleur acteur pour Notre histoire de Bertrand Blier. La même année, il s'installe en Suisse, à Chêne-Bougeries, dans la banlieue de Genève.

Les années 1990 : passage à vide

Puis s'ensuit une série d'échec commerciaux de la fin des années 1980 jusqu'aux années 1990. Le point culminant en est Une chance sur deux en 1998, film censé être les grandes retrouvailles avec son partenaire de toujours Jean-Paul Belmondo, 30 ans après Borsalino, avec pour présence féminine Vanessa Paradis. Le film est bourré de clin d'œil à leurs carriéres passées.

Sur le plan sentimental, en 1987, il rencontre Rosalie Van Breemen, un mannequin hollandais, sur le tournage du vidéo-clip de sa chanson Comme au cinéma. Alain Delon se sépare de Mireille Darc après quinze ans de vie commune. Rosalie lui donne deux enfants : Anouchka, née le 25 novembre 1990, et Alain-Fabien, né le 18 mars 1994. En 1993, il se sépare de son palais de Sidi Mimoun à Marrakech qu'il a habité pendant 15 ans avec Mireille Darc[1].

En 1999, il obtient la citoyenneté genevoise et suisse, sans perdre pour autant la nationalité française. Il souhaite par ailleurs mettre fin à sa carrière.

Les années 2000 : retour aux succès, à la télévision et au cinéma
Bien qu'ayant annoncé qu'il mettait un terme à sa carrière cinématographique, il accepte, en 1999, de figurer dans le film de Bertrand Blier, Les Acteurs, dans lequel il rend hommage à Gabin, Bourvil, Montand, Signoret et de Funès.

En 2001, le photographe Christian Aaron Boulogne, le fils de la mannequin, actrice et chanteuse allemande Nico, publie un livre de souvenirs, L'amour n'oublie jamais, chez Jean-Jacques Pauvert, et affirme être le fils caché non reconnu d'Alain Delon, avec lequel il partage une ressemblance physique. La même année, Alain Delon incarne avec succès le commissaire de police Fabio Montale de Marseille, dans une série policière d'après l'œuvre de Jean-Claude Izzo pour TF1, qui s'avère être un des scores historiques pour la télévision française en termes d'audience avec 12,4 millions de téléspectateur. Il jouera ensuite, en 2003 et 2004, le rôle de Frank Riva dans la série du même nom pour France 2.

En octobre 2002, Alain Delon et Rosalie Van Breemen se séparent. Il est âgé de soixante-sept ans et aura vécu quinze ans avec elle. Dépressif, Delon avoue souvent à la presse son manque d'envie de continuer à vivre.

En 2003, Claudia Cardinale, sa partenaire dans Le Guépard en 1963, lui remet l'Étoile d'Or du Festival international du film de Marrakech.

En 2005, il est fait Officier de la Légion d'honneur par le président de la République française Jacques Chirac pour « sa contribution à l'art du cinéma mondial ».

Lors de l'élection présidentielle de 2007, il soutient Nicolas Sarkozy, qu'il avait qualifié de « ministre prestigieux et exceptionnel ».

En 2008, Astérix aux Jeux Olympiques (film) , où Delon joue le rôle de Jules César, est un demi-succès (-de 7 millions d'entrées) malgré de mauvaises critiques.

En 2009, Alain Delon préte son image au parfum « Eau Sauvage » de Christian Dior. La photo choisie date de 1966 et a été prise lors du film La Piscine avec Romy Schneider par le photographe Jean-Marie Perier. Dior joue sur l'image intemporelle de la jeunesse d'Alain Delon. La cigarette présente sur la photo originale a été effacée.

ANECDOTES

Promoteur de combat de boxe , monde hippique et activités commerciales
En 1972 et 1973, il organise en France les championnats du monde de boxe avec les affiches Jean-Claude Bouttier / Carlos Monzón (17 juin 1972 et 29 septembre 1973) puis Carlos Monzón / José Nápoles (avril 1974). Par ailleurs, il constitue une écurie de chevaux de course et obtient le titre de champion du monde des trotteurs avec ses chevaux Equileo et Fakir du Vivier.

En 1978, il dépose son nom et crée sa société de diffusion de produits de luxe, « Alain Delon Diffusion SA » à Genève : on y trouve des parfums (AD, Alain Delon pour Homme, Samouraï, Shogun...), du champagne, du cognac, des montres, des lunettes, des cigarettes, des vêtements et des accessoires griffés à son nom. Les lunettes de soleil de la marque « Delon » devinrent particulièrement célèbres à Hong-Kong lorsque l'acteur Chow Yun-fat les porta dans le film Le syndicat du crime et ses deux suites. John Woo, réalisateur du film, déclara par ailleurs être un admirateur de Delon et de son jeu d'acteur.

Collectionneur d'art
Il est également collectionneur d'œuvres d'art. Sa collection comprend des œuvres d'Olivier Debré, Rembrandt Bugatti , Jean Degottex, Jean Dubuffet, Hans Hartung, Jean-Paul Riopelle, Pierre Soulages, Nicolas de Staël, Alechinsky, Zao Wou-Ki, Vieira da Silva ainsi que deux magnifiques bronzes de Antoniucci Volti: les "Muses". Il a cependant vendu 40 toiles consacrées à l'École de Paris et au mouvement CoBrA lors d'une vente aux enchères à Drouot-Montaigne en octobre 2007. La vente totalisera un peu plus de 8 millions d'euros.

L'affaire Markovic
En 1968, Stevan Markovic, qui était garde du corps d'Alain Delon, est retrouvé mort dans un bois à Élancourt (Yvelines). Ami d'Alain Delon, le gangster corse François Marcantoni est accusé d'assassinat. Alain Delon lui-même est interrogé par la police, bien que l'assassinat ait eu lieu à Paris alors qu'il tournait à Saint-Tropez. Son ancienne épouse Nathalie fut également interrogée : ce fut le début de l'affaire Markovic.


FILMOGRAPHIE

Sa filmographie commentée en images et extraits vidéos :


LONG METRAGES

  1. 1957 - Quand la femme s'en mêle d'Yves Allégret : Jo.
  2. 1957 - Sois belle et tais-toi de Marc Allégret : Loulou.
  3. 1958 - Christine de Pierre Gaspard-Huit : Franz Lobheiner.
  4. 1959 - Faibles femmes de Michel Boisrond : Julien Fenal.
  5. 1959 - Le Chemin des écoliers de Michel Boisrond : Antoine Michaud.
  6. 1960 - Plein soleil de René Clément : Tom Ripley/Philippe Greenleaf.
  7. 1960 - Rocco et ses frères (Rocco e i suoi fratelli) de Luchino Visconti : Rocco Parondi.
  8. 1961 - Quelle joie de vivre (Che gioia vivere) de René Clément : Ulysse Cecconato.
  9. 1961 - Les Amours célèbres un film à sketches inspiré des bandes dessinées de Paul Gordeaux, réalisé par Michel Boisrond (sketch « Agnès Bernauer » avec Brigitte Bardot) : le duc Albert de Bavière.
  10. 1962 - L'Éclipse (L'eclisse) de Michelangelo Antonioni : Piero.
  11. 1962 - Le Diable et les Dix Commandements (5e commandement - « Tes père et mère honoreras ») de Julien Duvivier : Pierre Messager.
  12. 1962 - L'Échiquier de Dieu de Christian-Jaque, inachevé.
  13. 1963 - Carambolages de Marcel Bluwal : M. Lambert.
  14. 1963 - Mélodie en sous-sol d'Henri Verneuil : Francis Verlot.
  15. 1963 - Le Guépard (Il gattopardo) de Luchino Visconti : Tancredi.
  16. 1964 - La Tulipe noire de Christian-Jaque : Guillaume et Julien de Saint-Preux.
  17. 1964 - L'Insoumis d'Alain Cavalier : Thomas Vlassenroot.
  18. 1964 - Les Félins de René Clément : Marc.
  19. 1964 - La Rolls-Royce jaune (The Yellow Rolls-Royce) d'Anthony Asquith : Stefano
  20. 1964 - L'Amour à la mer de Guy Gilles : Alain Delon « l'Acteur dans le film du cinéma » (Participation Amicale).
  21. 1965 - Les Tueurs de San Francisco (Once a Thief) de Ralph Nelson : Eddie Pedak.
  22. 1966 - Paris brûle-t-il ? de René Clément : Jacques Chaban-Delmas.
  23. 1966 - Texas, nous voilà (Texas Across the River) de Michael Gordon : Don Andrea Baldazar dit Baldy.
  24. 1966 - Les Centurions (Lost Command) de Mark Robson : Philippe Esclavier.
  25. 1966 - Les Aventuriers de Robert Enrico : Manu Borelli.
  26. 1967 - Diaboliquement vôtre de Julien Duvivier : Georges Campo.
  27. 1967 - Le Samouraï de Jean-Pierre Melville : Jef Costello.
  28. 1968 - Adieu l'ami de Jean Herman : Dino Barran.
  29. 1968 - La Motocyclette (Girl on a Motorcycle) de Jack Cardiff : Daniel.
  30. 1968 - La Piscine de Jacques Deray : Jean-Paul Leroy.
  31. 1968 - Histoires extraordinaires (sketch « William Wilson ») de Louis Malle : William Wilson / son Jumeau.
  32. 1969 - Jeff de Jean Herman : Laurent.
  33. 1969 - Madly (il piacere dell'uomo) de Roger Kahane : Julien Dandieu.
  34. 1969 - Le Clan des Siciliens d'Henri Verneuil : Roger Sartet.
  35. 1970 - Doucement les basses de Jacques Deray : Simon Médieu.
  36. 1970 - Borsalino de Jacques Deray : Roch Siffredi.
  37. 1970 - Le Cercle rouge de Jean-Pierre Melville : Corey.
  38. 1970 - Crepa Padrone de Piero Schivazappa : film inachevé.
  39. 1971 - Soleil rouge de Terence Young : Gauche.
  40. 1971 - Fantasia chez les ploucs de Gérard Pirès : apparition.
  41. 1971 - L'Assassinat de Trotsky de Joseph Losey : Frank Jackson.
  42. 1971 - La Veuve Couderc de Pierre Granier-Deferre : Jean Lavigne.
  43. 1972 - Un flic de Jean-Pierre Melville : commissaire Edouard Coleman.
  44. 1972 - Le Professeur (La prima notte di quiete) de Valerio Zurlini : Daniele Dominici.
  45. 1972 - Il était une fois un flic de Georges Lautner : l'homme qui sonne à la porte (apparition, non crédité).
  46. 1972 - Traitement de choc d'Alain Jessua : docteur Devilers.
  47. 1973 - Les Grands Fusils (Big Guns) de Duccio Tessari : Tony Arzenta.
  48. 1973 - Scorpio de Michael Winner : Jean Laurier, dit 'Scorpio'.
  49. 1973 - Les Granges brûlées de Jean Chapot : le juge Pierre Larcher.
  50. 1973 - La Race des Seigneurs de Pierre Granier-Deferre : Julien Dandieu
  51. 1973 - Deux Hommes dans la ville de José Giovanni : Gino Strabliggi.
  52. 1974 - Borsalino & Co de Jacques Deray : Roch Siffredi.
  53. 1974 - Les Seins de glace de Georges Lautner : Marc Rilson.
  54. 1974 - Zorro de Duccio Tessari : Don Diego de la Vega/Zorro.
  55. 1975 - Le Gitan de José Giovanni : Hugo Sennart dit Le Gitan.
  56. 1975 - Flic Story de Jacques Deray : Roger Borniche.
  57. 1976 - Comme un boomerang de José Giovanni : Jacques Batkin.
  58. 1976 - Armaguedon d'Alain Jessua : le docteur Michel Ambroise.
  59. 1976 - Monsieur Klein de Joseph Losey : Robert Klein.
  60. 1977 - L'Homme pressé d'Edouard Molinaro : Pierre Niox.
  61. 1977 - Mort d'un pourri de Georges Lautner : Xavier Maréchal dit Xav.
  62. 1977 - Le Gang de Jacques Deray : Robert dit « Le dingue ».
  63. 1978 - Attention, les enfants regardent de Serge Leroy : l'homme.
  64. 1979 - Airport 80 Concorde (Airport '79, the Concorde) de David Lowell Rich : capitaine Paul Metrand.
  65. 1979 - Le Toubib de Pierre Granier-Deferre : Jean-Marie Desprée.
  66. 1980 - Téhéran 43, nid d'espions d'Alexandre Alov, Vladimir Naoumov : Inspecteur Foche.
  67. 1980 - Trois Hommes à abattre de Jacques Deray : Michel Gerfaut.
  68. 1981 - Pour la peau d'un flic d'Alain Delon : Choucas.
  69. 1982 - Le Choc de Robin Davis : Martin Terrier/Christian.
  70. 1983 - Le Battant d'Alain Delon : Jacques Darnay.
  71. 1984 - Un amour de Swann de Volker Schlöndorff : le baron de Charlus.
  72. 1984 - Notre histoire de Bertrand Blier : Robert Avranches.
  73. 1985 - Parole de flic de José Pinheiro : Daniel Pratt.
  74. 1986 - Le Passage de René Manzor, musique :Jean-Félix Lalanne : Jean Diaz.
  75. 1988 - Ne réveillez pas un flic qui dort de José Pinheiro : commissaire divisionnaire Eugène Grindel.
  76. 1990 - Dancing Machine de Gilles Béhat : Alan Wolf.
  77. 1990 - Nouvelle Vague de Jean-Luc Godard : Lui, Roger Lennox et Richard Lennox.
  78. 1992 - Le Retour de Casanova d'Edouard Niermans : Giacomo Casanova.
  79. 1993 - Un crime de Jacques Deray : Maître Charles Dunand.
  80. 1994 - L'Ours en peluche de Jacques Deray : Jean Rivière.
  81. 1995 - Les Cent et une nuits de Simon Cinéma d'Agnès Varda : Alain Delon, en visite.
  82. 1997 - Le Jour et la nuit de Bernard-Henri Lévy : Alexandre.
  83. 1998 - Une chance sur deux de Patrice Leconte : Julien Vignal.
  84. 2000 - Les Acteurs de Bertrand Blier : lui-même.
  85. 2003 - Les clefs de bagnole de Laurent Baffie : lui-même.
  86. 2008 - Astérix aux Jeux Olympiques de Frédéric Forestier et Thomas Langmann : Jules César.

COURT METRAGES

1949 - Le rapt

TELEFILMS

  1. 1962 - Le Chien de François Chalais
  2. 1988 - Cinéma de Philippe Lefebvre en 4 épisodes : Julien Manda.
  3. 2001 - Fabio Montale de José Pinheiro : Fabio Montale
  4. 2003 - Frank Riva - Saison 1 de Patrick Jamain
  5. 2003 - Le Lion de José Pinheiro : John Bullit
  6. 2004 - Frank Riva - Saison 2 de Patrick Jamain
  7. 2010 - Un mari de trop de Louis Choquette (Projet)
    avec : Lorie, Cyrielle Clair, Jean-luc Bideau

DOCUMENTAIRES

1963 - Showman de Albert Maysles,David Maysles
1964 - Filmmaking on the Riviera (Film promotionnel)
1965 - The Car That Became a Star (Film promotionel)
1976 - [bn]Die 1000 Tode des Yvan Chiffre [/b] Edgar von Heeringen
1980 - Il était une fois: Le gala de l'union des artistes de Gérard Trembasiewicz
1981 - Reporters de Raymond Depardon
1987 - Dear America: Letters Home from Vietnam de Bill Couturié (Narrateur)
1996 - Belmondo, le magnifique de Patrick Chammings
1997 - Cannes... les 400 coups de Gilles Nadeau
2002 - Louis Malle - Un cinéaste français de Pierre Philippe
2002 - Visconti d'Adam Low
2005 - Jacques Deray: Le cinéma... ma vie Marie Halopeau
2007 - Roger Hanin, toute une vie d'Hugues De Rosière
2008 - Annie Girardot, ainsi va la viede Nicolas Baulieu

THEATRE

1961 : Dommage qu'elle soit une putain de John Ford, mise en scène Luchino Visconti, avec Romy Schneider et Silvia Monfort, Théâtre de Paris
1968 : Les Yeux crevés de Jean Cau, mise en scène Raymond Rouleau, avec Marie Bell, Jacques Dacqmine, Théâtre du Gymnase
1996 : Variations énigmatiques d'Éric-Emmanuel Schmitt, mise en scène Bernard Murat, avec Francis Huster, Théâtre Marigny
1998 : Variations énigmatiques d'Éric-Emmanuel Schmitt, mise en scène Bernard Murat, avec Stéphane Freiss, reprise au Théâtre de Paris
2004 : Les Montagnes russes d'Éric Assous, mise en scène Anne Bourgeois, Théâtre Marigny
2007 : Sur la route de Madison d'après le roman de Robert James Waller, mise en scène Anne Bourgeois, avec Mireille Darc, Théâtre Marigny
2008 : Love Letters d'Albert Ramsdell Gurney, mise en scène Alain Delon, avec Anouk Aimée, Théâtre de la Madeleine
2011 : Une journée ordinaire d'Eric Assous avec : Anouchka Delon ,Théâtre des Bouffes Parisiens

DISCOGRAPHIE

1967 : Laetitia : B.O. du film Les Aventuriers
1973 : Paroles... Paroles... : duo avec Dalida
1983 : Thought I'd ring you : duo avec Shirley Bassey
1985 : I Don't Know : duo avec Phyllis Nelson, B.O. du film Parole de flic
1987 : Comme au cinéma : musique de Romano Musumarra

RECOMPENSES ET DISTINCTIONS

Médaille commémorative de la campagne d'Indochine
1972 : David di Donatello spécial
1985 : César du meilleur acteur pour Notre histoire de Bertrand Blier
1995 : Ours d'Or d'Honneur Festival de Berlin
2003 : Étoile d'Or du Festival international du film de Marrakech
2005 : Officier de la Légion d'honneur
2006 : DIVA - Lifetime Achievement Award à Berlin

LIENS

Site officiel

Site russes assez complet

VIDEOS

Imprimer la page  Imprimer la page

Dernière modification le : 20/05/2010 @ 21:59
Catégorie : Aucune

Infos site

Webmaster :
BENYAYER Laurent

Envoyer un message

Ce site est compatible avec les navigateurs de version 5 minimum.

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés" du 6 janvier 1978) en écrivant au webmaster.

Déjà 583364 visiteurs

Recherche

Google

Sur le web

Sur ce site

Haut

Site créé avec Phortail 2.0.5
PHP version 4.4.3-dev

Page générée en 0,077 secondes