Warning: file_exists() [function.file-exists]: Unable to access /mnt/147/sda/5/d/bestofcine/phpmv2/libs/Html/QuickForm/Rule/style.css.php in /mnt/162/sda/5/d/bestofcine/skin/bnr/skin.php(1) : eval()'d code on line 1

bestofcine.free.fr

BESTOFCINE le meilleur du cinéma

Mercredi 26 juillet 2017

Accueil

Nouvelles

Photos

Téléchargement

Liens

Forum

Télévision

Rss

 

Admin

Calendrier

<< Juillet  2017 >>
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
26 27 28 29 30 01 02
03 04 05 06 07 08 09
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 01 02 03 04 05 06

Météo

Aujourd'hui

Département

Météo Consult

CAROLE LOMBARD

Etonnante et talentueuse actrice de comédie, Carole Lombard au visage d'ange et à la présence étincelante s'est illustré dans nombre de classiques de la comédie américaine des années 30. Elle aura beaucoup tourné avant qu'un destin tragique ne l'emporte à 33 ans.

BIOGRAPHIE
(source Wikipedia)

Nom : Jane Alice Peters
Naissance : 6 octobre 1908 - Fort Wayne, États-Unis
Nationalité(s) : Américaine
Mort : 16 janvier 1942 - Table Rock Mountain, États-Unis
Film(s) notable(s) : Train de luxe
Mon homme Godfrey
La Joyeuse suicidée
Jeux dangereux
Conjoint(e)  : William Powell (1931-1933)
Clark Gable (1939-1942)

Carole Lombard (née Jane Alice Peters le 6 octobre 1908 à Fort Wayne dans l'Indiana et décédée le 16 janvier 1942), était une actrice américaine pendant la première moitié du XXe siècle. Elle est surtout connue pour ses rôles dans des comédies des années 1930 devenues des classiques.
Elle commença sa carrière à la fin des années 1920 dans la troupe des Bathing Beauties de Mack Sennett.
Elle était la femme de l'acteur Clark Gable. Elle est morte dans un accident d'avion le 16 janvier 1942.

Ascendance et enfance

Ses parents sont Frederick C. Peters et Elizabeth Knight. Son grand-père paternel, John Claus Peters, était le fils d'immigrants allemands, Claus Peters et Caroline Catherine Eberlin. Une branche éloignée de sa famille maternelle venait d'Angleterre; ses ancêtres John et Martha Cheney émigrèrent en Amérique du Nord en 1634.

La plus jeune de trois enfants, elle passa sa prime enfance dans une grande demeure au 704 Rockhill Street à Fort Wayne. Ses parents divorcèrent et la mère emmena ses trois enfants à Los Angeles en 1914, où Carole Lombard étudiera plus tard au lycée de Fairfax. Elle fut élue "May Queen" en 1924. Elle quitta l'école pour devenir actrice à plein temps en sortant diplômée de Fairfax en 1927.

Carrière
Lombard fit ses débuts à vingt ans après avoir été remarquée dans la rue jouant au baseball par le réalisateur Allan Dwan; il lui donne un rôle de garçon manqué dans A Perfect Crime (1921). Dans les années 1920, elle apparaît dans de petites productions sous le nom de 'Jane Peters', puis de 'Carol Lombard'. En 1925, elle signe un contrat avec la Fox Film Corporation (qui fusionna avec la Twentieth Century Productions de Darryl F. Zanuck en 1935).
En 1926, Carole Lombard est victime d’un grave accident de la route. Après avoir passé quelque temps hors des plateaux de tournage afin de se soigner, elle recommence à tourner. La cicatrice qu’elle gardera sur le visage sera désormais soigneusement camouflée par les maquilleurs, les retoucheurs et les directeurs de la photographie. Dans les dernières années du muet, on la voit notamment dans plusieurs courts métrages produits par Mack Sennett et Pathé, parmi lesquels «The girl from everywhere» (1927) de Edward F. Cline, «The swim princess» (1928) de Alfred J. Goulding, «The campus vamp» (1928) de Harry Edwards, «Matchmaking mamas» (1929) de Harry Edwards, etc.
Elle travailla également pour Mack Sennett . Elle devint célèbre et évolua sans heurt vers le cinéma parlant avec High Voltage (1929). En 1930, elle rejoint la Paramount Pictures.

Lombard devient une des plus grandes actrices de comédies d'Hollywood dans les années 1930. Malgré son glamour, elle était une comédienne naturelle, et n'avait pas peur de paraître idiote pour faire rire. Dans des comédies comme Twentieth Century (1934) réalisé par Howard Hawks, Mon homme Godfrey (1936) réalisé par Gregory La Cava, et La Joyeuse suicidée (Nothing Sacred) (1937) réalisé par William A. Wellman, elle reçut les louanges des critiques et était décrite comme l'une des pièces maitresse de la screwball comedy. Cependant, elle joue un rôle dramatique dans Vigil in the Night, interprétant l'infirmière Anne Lee face à Brian Aherne. Produit par David O. Selznick, La Joyeuse suicidée était son seul film en Technicolor. On lui proposa aussi le rôle d'Ellie Andrews dans New York-Miami (It Happened One Night) (1934), mais les dates de tournage chevauchaient celles de Bolero ce qui la contraint à refuser.[

Vie personnelle
En octobre 1930, elle rencontre William Powell. Ils se marient le 26 juin 1931. Lombard déclara à des magazines de fan qu'elle ne voyait pas leur seize ans de différence d'âge comme un problème, mais leurs amis les sentaient mal assortis, du fait de la personnalité extravertie de Lombard face à la réserve de Powell. Ils divorcent en 1933, mais restent en bons termes et travaillent ensemble sans amertume, notamment dans Mon homme Godfrey. Elle fréquenta alors le crooner Russ Columbo jusqu'à sa mort accidentelle survenue en 1934.

Lombard commença une liaison avec Clark Gable au milieu des années 1930. Leur relation devait rester secrète car celui-ci était encore marié à sa deuxième femme, Ria. Finalement, après le divorce prononcé le 7 mars 1939, Gable et Lombard se marient le 29 mars. Ils s'offrent un ranch, ancienne propriété du réalisateur Raoul Walsh, dans la Vallée de San Fernando, Californie. Ils se surnommaient "Ma" et "Pa", et vécurent une vie humble et heureuse. Pour tous ceux qui connurent Gable, elle était la femme de sa vie.

Clark Gable & Carole Lombard with cats Pictures, Images and Photos

Carole and Clark Pictures, Images and Photos


Find more videos like this on The Golden Age of Hollywood


Hors-écran, elle était très appréciée pour sa personnalité humble et son sens de l'humour légendaire. Elle aimait faire des facéties durant les tournages, et plaisanta notamment à propos de Gable (surnommé le "King of Hollywood"), "If his pee-pee was one inch shorter, they'd be calling him the Queen of Hollywood. Si son kiki était plus court d'un pouce, on l'appellerait la Reine d'Hollywood)

Lombard appartenait à la seconde génération bahaïste qui la déclara formellement membre en 1938

Mort
Au moment de l'entrée en guerre des États-Unis, fin 1941, Lombard rejoignit son Indiana natal pour un événement d'appel au soutien. À quatre heures du matin (04:00 heure locale) du vendredi 16 janvier 1942, Lombard et sa mère embarquent à bord d'un avion DC-3 de la Trans World Airlines pour leur retour en Californie. Après une escale de ravitaillement à Las Vegas, le vol reprit dans la nuit claire. Cependant, des balises avaient été éteintes à cause de la guerre, et l'avion dévia. Vingt-trois minutes plus tard, l'avion s'écrase sur le "Double Up Peak" près du sommet du Mount Potosi, au sud-ouest de Las Vegas. Les vingt-deux passagers trouvèrent la mort. Une plaque marquait l'endroit, mais fut volée en 2007.

Juste avant de monter à bord, Carole s'adressa à ses fans en disant: "Avant que je ne vous dise au revoir à tous, venez vous joindre à moi ! V pour Victoire !" Le Président Franklin D. Roosevelt, admiratif de son patriotisme, la déclara première femme tuée dans l'exercice de ses fonctions en temps de guerre et lui attribua à titre posthume la Médaille présidentielle de la liberté.

Peu après la mort de l'actrice à trente-trois ans, Gable (inconsolable et dévasté par sa perte) rejoignit l'armée United States Army Air Forces, au service de l'armée de l'air à travers l'Europe. Le Liberty ship SS Lombard est ainsi nommé en son hommage et Gable assista à son inauguration le 15 janvier 1944.

Son dernier film, To Be or Not to Be (1942), réalisé par Ernst Lubitsch, aux côtés de Jack Benny, une satire sur le nazisme et la Seconde Guerre mondiale, était en post-production au moment de sa mort. Les producteurs du film décidèrent de couper la séquence dans laquelle son personnage s'interroge "Que peut-il arriver dans un avion?", de mauvais goût après les circonstances de sa mort. Un incident de montage similaire est survenu à la re-sortie du dessin animé de la Warner Bros A Wild Hare (1940). Le nom de Lombard était mentionné dans un jeu de "Devine Qui" entre Bugs Bunny et Elmer Fudd, mais c'est le nom de Barbara Stanwyck qui sera citée dès lors.

Le 18 janvier 1942, Jack Benny ne fit pas son émission habituelle, à la fois par respect pour l'actrice et chagrin pour sa mort. Il ne programma que de la musique.

Lombard est enterrée au Forest Lawn Memorial Park Cemetery à Glendale. Le nom gravé sur la crypte est "Carole Lombard Gable". Malgré son remariage, Clark Gable fut enterré à ses côtés à sa mort en 1960. Sa mère, Elizabeth Peters, qui périt aussi dans le crash qui tua sa fille, repose non loin.

FILMOGRAPHIE

Sa filmographie commentée en images et extraits vidéos :



  1. 1921 : A Perfect Crime, d'Allan Dwan avec Monte Blue
  2. 1924 : Gold Heels, de W.S. Van Dyke ( Seulement apparition) avec Robert Agnew
  3. 1925 : Dick Turpin, de John G. Blystone avec Tom Mix
  4. 1925 : Marriage in Transit, de Roy William Neill avec Edmund Lowe
  5. 1925 : Gold and the Girl, d'Edmund Mortimer avec Bruce Gordon
  6. 1925 : Hearts and Spurs, de W.S. Van Dyke avec Buck Jones
  7. 1925 : Durand of the Bad Lands, de Lynn Reynolds avec Buck Jones
  8. 1925 : The Plastic Age, de Wesley Ruggles
  9. 1926 : The Road to Glory, d'Howard Hawks avec May McAvoy
  10. 1926 : The Johnstown Flood, d'Irving Cummings
  11. 1927 : The Fighting Eagle, de Donald Crisp (non confirmé)
  12. 1927 : Smith's Pony, d'Alfred J. Goulding et Raymond McKee avec Billy Gilbert (CM)
  13. 1927 : Gold Digger of Weepah, d'Harry Edwards (CM)
  14. 1927 : My Best Girl, de Sam Taylor avec Mary Pickford (Seulement apparition)
  15. 1927 : The Girl from Everywhere, d'Edward F. Cline avec Irving Bacon (CM)
  16. 1928 : The Beach Club, d'Harry Edwards avec Billy Bevan (CM)
  17. 1928 : Run, Girl, Run, d'Alfred J. Goulding avec Lionel Belmore (CM)
  18. 1928 : Smith's Army Life, d'Alfred J. Goulding (CM)
  19. 1928 : The Best Man, d'Harry Edwards avec Alma Bennett (CM)
  20. 1928 : The Swim Princess, d'Alfred J. Goulding avec Andy Clyde (CM)
  21. 1928 : The Bicycle Flirt, d'Harry Edwards avec Dot Farley (CM)
  22. 1928 : Smith's Restaurant, de Phil Whitman (CM)
  23. 1928 : The Divine Sinner, de Scott Pembroke
  24. 1928 : The Girl from Nowhere, d'Harry Edwards avec Sterling Holloway (CM)
  25. 1928 : His Unlucky Night, d'Harry Edwards avec Billy Bevan (CM)
  26. 1928 : Power, d'Howard Higgin avec William Boyd
  27. 1928 : The Campus Vamp, d'Harry Edwards avec Daphne Pollard (CM)
  28. 1928 : Motorboat Mamas, d'Harry Edwards et Phil Whitman (CM)
  29. 1928 : Me, Gangster, de Raoul Walsh avec June Collyer
  30. 1928 : Show Folks, de Paul L. Stein avec Robert Armstrong
  31. 1928 : Hubby's Weekend Trip, d'Harry Edwards
  32. 1928 : The Campus Carmen, d'Alfred J. Goulding avec Bernard Siegel
  33. 1928 : Ned McCobb's Daughter, de William J. Cowen avec Irene Rich
  34. 1929 : Matchmaking Mamma, d'Harry Edwards avec Sally Eilers (CM)
  35. 1929 : Don't Get Jealous, de Phil Whitman (CM)
  36. 1929 : High Voltage, d'Howard Higgin avec Diane Ellis
  37. 1929 : Big News, de Gregory La Cava avec Robert Armstrong
  38. 1929 : The Racketeer, d'Howard Higgin avec Robert Armstrong
  39. 1929 : Dynamite, de Cecil B. DeMille avec Conrad Nagel (Seulement apparition)
  40. 1930 : The Arizona Kid, d'Alfred Santell avec Warner Baxter
  41. 1930 : Safety in Numbers, de Victor Schertzinger avec Charles Buddy Rogers
  42. 1930 : Fast and Loose, de Fred C. Newmeyer avec Miriam Hopkins
  43. 1931 : It Pays to Advertise, de Frank Tuttle avec Norman Foster
  44. 1931 : Man of the World, de Richard Wallace avec William Powell
  45. 1931 : Ladies' Man, de Lothar Mendes avec Martin Burton
  46. 1931 : Up Pops the Devil, d'Edward Sutherland avec Norman Foster
  47. 1931 : I Take This Woman, de Marion Gering avec Gary Cooper
  48. 1932 : No One Man, de Lloyd Corrigan avec Ricardo Cortez
  49. 1932 : Sinners in the Sun, d'Alexander Hall avec Cary Grant
  50. 1932 : Virtue, d'Edward Buzzell avec Pat O’Brien
  51. 1932 : No More Orchids, de Walter Lang avec Lyle Talbot
  52. 1932 : Un mauvais garçon (No Man of Her Own), de Wesley Ruggles avec Clark Gable
  53. 1933 : From Hell to Heaven, d'Erle C. Kenton avec Sidney Blackmer
  54. 1933 : Supernatural, de Victor Halperin avec Randolph Scott
  55. 1933 : L'Aigle et le Vautour (The Eagle and the Hawk), de Stuart Walker avec Fredric March
  56. 1933 : Brief Moment, de David Burton avec Gene Raymond
  57. 1933 : Le fou des îles(White Woman), de Stuart Walker avec Charles Bickford
  58. 1934 : Bolero, de Wesley Ruggles avec George Raft
  59. 1934 : We're Not Dressing, de Norman Taurog avec Bing Crosby
  60. 1934 : Train de luxe (Twentieth Century), d'Howard Hawks avec John Barrymore
  61. 1934 : C'est pour toujours (Now and Forever), d'Henry Hathaway avec Shirley Temple
  62. 1934 : La danseuse à l’éventail (Lady by Choice), de David Burton avec Roger Pryor
  63. 1934 : La joyeuse fiancée(The Gay Bride), de Jack Conway avec Chester Morris
  64. 1935 : Rumba, de Marion Gering avec Margo
  65. 1935 : Jeux de mains (Hands Across the Table), de Mitchell Leisen avec Ralph Bellamy
  66. 1936 : Ce que femme veut(Love Before Breakfast), de Walter Lang avec Cesar Romero
  67. 1936 : Une princesse est à bord (The Princess Comes Across), de William K. Howard avec William Frawley
  68. 1936 : Mon homme Godfrey (My Man Godfrey) de Gregory La Cava avec William Powell
  69. 1937 : Swing High, Swing Low, de Mitchell Leisen avec Fred MacMuray
  70. 1937 : La Joyeuse suicidée (Nothing Sacred), de William A. Wellman avec Fredric March
  71. 1937 : La folle confession (True Confession), de Wesley Ruggles avec John Barrymore
  72. 1938 : La Peur du scandale (Fools for Scandal), de Mervyn LeRoy et Bobby Connolly avec Fernand Gravey
  73. 1939 : Le Lien sacré (Made for Each Other), de John Cromwell avec James Stewart
  74. 1939 : L'Autre (In Name Only), de John Cromwell avec Cary Grant
  75. 1940 : Vigil in the Night, de George Stevens avec Brian Aherne
  76. 1940 : Drôle de mariage (They Knew What They Wanted), de Garson Kanin avec Charles Laughton
  77. 1941 : Joies matrimoniales (Mr. & Mrs. Smith), d'Alfred Hitchcock avec Robert Montgomery
  78. 1942 : Jeux dangereux (To Be or Not to Be), d'Ernst Lubitsch avec Robert Stack

Participations diverses (documentaires, etc.)

  1. 1933 : Hollywood on parade No. 11 – de ? avec Bing Crosby (Seulement apparition)
  2. 1933 : Hollywood on Parade No. 11
  3. 1935 : The fashion side of Hollywood de Josef von Sternberg avec Mae West (Documentaire)
  4. 1936 : Screen snapshots series 16, No. 3 – de Ralph Staub avec Fredric March (Court Metrage) (Seulement apparition)
  5. 1938 : Hollywood goes to town – de Herman Hoffman avec Fanny Brice (Court Metrage) (Seulement apparition)
  6. 1938 : Breakdowns of 1938 (non créditée) .... Elle-même (prises ratées de Fools for Scandal)
  7. 1942 : Show business at war / The march of time volume IX, issue 10 – de Louis de Rochemont avec Darryl F. Zanuck (Documentaire) (Seulement apparition)
  8. 1942 : Picture people No. 10: Hollywood at home –de M. Clay Adams avec Alfred Hitchcock (Seulement apparition) (Court Métrage)

PHOTOS

Plusieurs galeries de photos :


LIENS

http://carolelombard.org/

http://www.murphsplace.com/lombard/main.html

http://www.classicmoviefavorites.com/lombard/

http://cinemaclassic.free.fr/lombard/lombard.htm

http://www.filmforum.org/films/lombard.html

http://www.thegoldenyears.org/lombard.html

http://www.profaneangel.com/

http://www.tcm.com/tcmdb/participant.jsp?participantId=115700|27807&afiPersonalNameId=null

http://web.ukonline.co.uk/classic.jsrpages/classic/lombard/s.htm

http://quixotando.wordpress.com/2008/10/06/centenario-de-carole-lombard-parte-1/

Imprimer la page  Imprimer la page

Dernière modification le : 03/04/2009 @ 07:37
Catégorie : Aucune

Infos site

Webmaster :
BENYAYER Laurent

Envoyer un message

Ce site est compatible avec les navigateurs de version 5 minimum.

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés" du 6 janvier 1978) en écrivant au webmaster.

Déjà 577143 visiteurs

Recherche

Google

Sur le web

Sur ce site

Haut

Site créé avec Phortail 2.0.5
PHP version 4.4.3-dev

Page générée en 0,090 secondes