Warning: file_exists() [function.file-exists]: Unable to access /mnt/147/sda/5/d/bestofcine/phpmv2/libs/Html/QuickForm/Rule/style.css.php in /mnt/162/sda/5/d/bestofcine/skin/bnr/skin.php(1) : eval()'d code on line 1

bestofcine.free.fr

BESTOFCINE le meilleur du cinéma

Vendredi 18 août 2017

Accueil

Nouvelles

Photos

Téléchargement

Liens

Forum

Télévision

Rss

 

Admin

Calendrier

<< Août  2017 >>
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
31 01 02 03 04 05 06
07 08 09 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 01 02 03

Météo

Aujourd'hui

Département

Météo Consult

INTEGRALE TCM - 09/11 DEBORAH KERR

LIENS

http://fuckyeahdeborahkerr.tumblr.com/

http://www.deborahkerr.es/

http://tcmcinema.fr/blog/2011/07/26/deborah-kerr-la-classe-ecossaise/

FILMS DE L'INTEGRALE TCM

1943 - COLONEL BLIMP

A Berlin, au début du XXe siècle, la vie mouvementée d'un militaire britannique, marquée par une grande amitié, les guerres et trois femmes.

A Berlin, au début du XXe siècle. Une querelle puis un duel opposent un officier britannique, Blimp, à un homologue allemand. L'affaire se conclut par un «match nul». Blessés tous les deux, Blimp et son rival se retrouvent dans le même hôpital et décident d'oublier leurs griefs. Les voilà bientôt unis par une amitié aussi sincère qu'inattendue. La Première Guerre mondiale approche à grands pas. Elle ne parviendra pas à brouiller les deux amis. En effet, ceux-ci partagent les mêmes idéaux - honneur et loyauté -, qu'ils placent plus haut que tout...

[Comédie dramatique] de Emeric Pressburger

Origine : Grande-Bretagne
Durée : 2 heures 45 minutes
Musique : Allan Gray

Avec : Roger Livesey (Clive Candy / Blimp), Anton Walbrook (Theo Kretschmar-Schuldorff), Deborah Kerr (Edith Hunter / Barbara Wynne), Roland Culver (le colonel Betteridge), John McKennie (Spud Wilson), Felix Aylmer (Bishop), Neville Mapp (Stuffy Graves), David Hutcheson (Huppy)


LIENS

Zoom sur le film - TCM

"Etonnante page d'histoire de l'Angleterre, tournée en pleine guerre par des gaillards qui n'avaient pas froid aux yeux (d'ailleurs, Churchill grogna) et connaissaient tout du cinéma. Essentiel."
Téélobs - Pascal Mérigeau

1945 - LE VERDICT DE L'AMOUR

Séparés depuis trois ans à cause de la Seconde Guerre mondiale, un homme et sa femme appréhendent leurs retrouvailles tant ils ont changé l'un et l'autre.

Robert Wilson, un timide employé, et son épouse Catherine forment un couple terne et sans histoires. La Seconde Guerre mondiale éclate ; Robert est mobilisé et envoyé en France ; ils restent séparés pendant trois ans. Arrachés à leur routine quotidienne, l'un et l'autre, malgré les événements tragiques du monde, jettent un regard nouveau, critique et libérateur, sur eux-mêmes. Plus mûrs, ils en viennent inévitablement à remettre leur couple en question. Finalement, loin de les réjouir, leurs retrouvailles les contrarient. Le jour venu, chacun est déterminé à demander le divorce, pour entamer une vie plus conforme à leurs nouvelles aspirations...

[Drame psychologique] de Alexander Korda

Durée : 1 heure 30 minutes
Musique : Clifton Parker

Avec : Robert Donat (Robert Wilson), Deborah Kerr (Catherine Wilson), Glynis Johns (Dizzy Clayton), Ann Todd (Elena), Roland Culver (Richard), Allan Jeayes (le commandant), Brefni O'Rorke (monsieur Hargrove), Edward Rigby (Charlie)

1947 - MARCHANDS D'ILLUSIONS

Par amour, un publicitaire est tenté de renier sa déontologie. Il espère que la fortune pourrait le rendre plus attirant aux yeux de sa bien-aimée.

Victor Norman, un jeune publicitaire aux dents longues, est contacté par le directeur d'une importante agence pour prendre en charge la campagne des savons Evans. Le commanditaire, Evan Evans, homme autoritaire, insiste pour que son chanteur favori, Buddy Hare, soit le moteur de l'opération. Seul contre tous, Norman, convaincu du bien-fondé d'une publicité plus sobre, lui tient tête. Il fait la connaissance de Kay Dorrance, une ravissante veuve qui reste indifférente à sa cour assidue. Il songe à mettre de côté ses beaux principes professionnels, pour ne pas risquer de perdre la campagne et l'argent qu'elle peut lui faire gagner. Une fois riche, il fera sûrement un soupirant plus acceptable pour la belle Kay...

[Comédie] de Jack Conway
Musique : Lennie Hayton
Durée : 1 heure 55 minutes


AVEC :
Clark Gable (Victor Norman), Deborah Kerr (Kay Dorrance), Sydney Greenstreet (Evan Evans), Ava Gardner (Jean Ogilvie), Adolphe Menjou (monsieur Kimberly), Keenan Wynn (Buddy Hare), Edward Arnold (Dave Lash), Frank Albertson (Max Herman)

"Une étonnante satire de la publicité, pas si éloignée que ça de notre époque."
Téélobs - Bernard Achour

1947 - QUAND VIENT L'HIVER

A la veille de la guerre, un idéaliste malheureux en ménage entreprend une aventure avec une jeune fille enceinte, ce qui scandalise son village.

En 1939, la petite ville anglaise de Penny Green voit sa population basculer dans un profonde émoi, car Mark Sabre, auteur de livres scolaires, se comporte de manière peu recommandable. Trahi par celle qu'il aimait, il a récemment épousé Mabel. Idéaliste et rêveur, Mark s'ennuie ferme auprès de sa femme. Cette dernière est en effet beaucoup plus terre-à-terre que lui. A quelques jours de la déclaration de guerre qui va faire basculer le pays dans la Seconde Guerre mondiale, son premier amour, Nona, revient au village avec son mari, Tony. Mabel est sûre qu'elle n'a rien à craindre de la «revenante». Mark, de son côté, a entamé une liaison avec une jeune fille enceinte, ce qui scandalise le village...

[Drame] de Victor Saville
Durée : 1 heure 40 minutes
Musique : Herbert Stothart

Avec : Walter Pidgeon (Mark Sabre), Deborah Kerr (Nona Tyber), Janet Leigh (Effie Bright), Angela Landsbury (Mabel Sabre), Binnie Barnes (Natalie Bagshaw), May Whitty (madame Perch), Hughie Green (Freddie Perch), René Ray (Sarah)

1947 - LE NARCISSE NOIR

Dans un couvent isolé de l'Himalaya, des soeurs venues installer un dispensaire et une école vivent des instants particuliers, entre solitude et espoir.

Cinq religieuses arrivent dans une région isolée de l'Himalaya, avec la ferme intention d'y fonder une école et un dispensaire. La première, soeur Clodagh, une femme particulièrement volontaire, tient tête au représentant anglais, monsieur Dean, qui pense que la saison des pluies contraindra bien vite les religieuses au départ. Une autre nonne, soeur Ruth, s'éprend de Dean, qui n'éprouve pas le moindre sentiment pour elle et la rend involontairement jalouse de soeur Clodagh. La pauvre femme, éconduite, devient peu à peu démente et n'hésite pas à agresser soeur Clodagh dans le clocher de la mission, puis tente de la précipiter dans le vide...

[Drame] de Emeric Pressburger
Musique : Brian Easdale
Durée : 1 heure 40 minutes

AVEC : Deborah Kerr (soeur Clodagh), Kathleen Byron (soeur Ruth), Flora Robson (soeur Philippa), Jean Simmons (Kanchi), David Farrar (Dean), Sabu (le jeune général), Esmond Knight (le vieux général), Jenny Laird (soeur Honey)

"Michael Powell reconstitue l'Inde et l'Himalaya dans un studio londonien et prouve que la minceur d'un scénario n'est pas mortelle pour un cinéaste virtuose et inspiré. Le problème, c'est que tous les cinéastes se croient virtuoses et inspirés."
Téléobs - Bernard Achour

1949 - EDOUARD, MON FILS



Sans le vouloir, un couple déclenche une série de suicides alors qu'ils tentaient de sauver la vie de leur fils, atteint d'une grave maladie.

Edward, fils d'Arnold et Evelyn Boult, est né en 1910. Atteint d'une grave maladie, il doit subir une opération de toute urgence dont sa vie dépend. Son père organise l'incendie de son entreprise afin de payer, avec la prime de l'assurance, le voyage d'Angleterre en Suisse et l'intervention du médecin. L'associé d'Arnold, accusé à tort et emprisonné, se suicide. Evelyn Boult, au bout du rouleau, veut divorcer. Son mari refuse. En désespoir de cause, elle se réfugie dans l'alcool et en meurt. Quant à Edward, devenu aviateur, il se tue dans un accident. Arnold cherche à présent à retrouver la trace de son petit-fils, un enfant illégitime...

[Drame] de George Cukor
Durée : 1 heure 50 minutes
Musique : John Wooldridge

Avec : Spencer Tracy (Arnold Boult), Deborah Kerr (Evelyn Boult), Ian Hunter (le docteur Larry Woodhope), James Donald (Bronton), Leueen MacGrath (Eileen Perrin), Mervyn Johns (Harry Sempkin), Felix Aylmer (monsieur Hanray), Julian D'Albie (Summers)



1950 - J'AI TROIS AMOURS

Une jeune Anglaise, heureuse héritière d'un ranch aux Etats-Unis, est pourchassée par trois prétendants acharnés qui en veulent tous à son argent.

Une jeune femme hérite d'un ranch aux Etats-Unis. Sur le bateau qui la conduit de l'Angleterre en Amérique, vers son nouveau domaine, elle fait la connaissance de trois hommes : un avocat, un millionnaire et un escroc. Ils pensent tous qu'elle est fortunée et tentent de la séduire pour assurer leur avenir...

[Comédie] de Norman Taurog
Durée : 1 heure 25 minutes

Avec : Deborah Kerr (Alison Kirbe), Robert Walker (Terence Keath), Peter Lawford (Jeremy Tayler), Mark Stevens (Matthew Kinston), James Whitmore (Vincent Maran), J Carrol Naish (Lucky Reilly), Carol Savage (Sylvia Rumley), Ian Wolfe (Edward Warrender)

"Un vaudeville sans conséquence, véloce et divertissant."
Téléobs - Bernard Achour

1950 - LES MINES DU ROI SALOMON

A la fin du XIXe siècle, en Afrique, un groupe d'explorateurs se lance à la recherche d'un trésor mythique, mais les rivalités mettent à mal leur association.

En 1897. Elizabeth Curtis, une jeune Anglaise, accompagnée de son frère John, recherche son mari, mystérieusement disparu en Afrique. Elle essaie de convaincre le guide Allan Quatermain de la conduire dans la contrée inexplorée où son mari espérait trouver les mines du roi Salomon. Quatermain commence par refuser, mais il change d'avis devant l'énormité de la rémunération proposée par Elizabeth. L'expédition se met en route. Les rapports entre John et Allan s'enveniment rapidement. Pour corser le tout, les porteurs prennent la poudre d'escampette. Après moult aventures, les explorateurs atteignent les mines de Salomon, où une désagréable surprise attend Elizabeth...

[Film d'aventures] de Andrew Marton
Musique : Eric Maschwitz
Durée : 1 heure 40 minutes

Avec : Deborah Kerr (Elizabeth Curtis), Stewart Granger (Allan Quatermain), Richard Carlson (John Goode), Hugo Haas (Smith), Lowell Gilmore (Eric Masters), Kimursi (Khiva), Siriaque (Umbopa), Sekaryongo (le chef Gagool)

"Du charme, de l'action, un vrai savoir faire au niveau de la réalisation, les remakes qui ont suivi sont très inférieurs."
Téléobs - Bernard Achour

1952 - LE PRISONNIER DE ZENDA

Le sosie et lointain cousin d'un souverain détrôné accepte de prendre la place du roi pour faire échouer un complot visant à renverser le pouvoir.

Rodolphe Rassendyll visite le beau royaume de Ruritanie et, au cours d'une banale partie de chasse, tombe nez à nez avec le roi Rodolphe, son lointain cousin, auquel il ressemble trait pour trait. Enchantés de leur rencontre inattendue, les deux hommes passent la soirée ensemble, dans le relais de chasse du souverain. Le lendemain, jour de son couronnement, le roi, drogué par un groupe de conspirateurs, ne peut être tiré de son profond sommeil. Le colonel Zapt, son aide de camp, soupçonne Michel de Strelsau de vouloir usurper le trône et, en dernier recours, demande à Rodolphe Rassendyll de remplacer le souverain pendant quelque temps...

[Film d'aventures] de Richard Thorpe
Musique : Alfred Newman , Conrad Salinger
Durée : 1 heure 40 minutes

Avec : Stewart Granger (Rodolphe Rassendyll / Rodolphe V), Louis Calhern (le colonel Zapt), Deborah Kerr (la princesse Flavia), James Mason (Rupert von Hentzau), Robert Douglas (Michel de Strelsau), Jane Greer (Antoinette de Mauban), Lewis Stone (le cardinal), Robert Coote (Fritz von Tarlenheim)


"La version de Thorpe est bien meilleure que celle de Cromwell réalisée quinze ans auparavant et en plus les comédiens sont emballants. Il n'y a pas à hésiter."
Téélobs - Bernard Achour

1953 - LA REINE VIERGE

En 1558, Elizabeth 1re accède au trône d'Angleterre et se souvient de sa jeunesse alors qu'elle faisait tout pour sauver le pays du despotisme d'un régent.

En 1536, le roi d'Angleterre Henri VIII épouse Catherine Parr en troisième noce. Alors qu'il avait écarté sa fille Elizabeth de la cour royale, cette dernière retrouve les faveurs de la nouvelle reine et réintègre son rang. C'est alors que la jeune femme tombe amoureuse de Thomas Seymour, un amiral et l'homme de confiance du roi. Lorsque le roi meurt, Edouard prend la place de son père sous un conseil de régence dirigé par Ned Seymour, le frère de Thomas, un homme peu digne de confiance. Elizabeth et Thomas décident alors de tout faire pour contrer les projets de Ned. Plus tard, la jeune femme apprend que Thomas est également l'amant de Catherine...

[Drame] de George Sidney
Durée : 1 heure 50 minutes
Musique : Miklós Rózsa

Avec : Jean Simmons (la reine Elizabeth), Stewart Granger (Thomas Symour), Deborah Kerr (Catherine Parr), Charles Laughton (le roi Henry VIII), Kay Walsh (madame Ashley), Guy Rolfe (Ned Seymour), Kathleen Byron (Ann Seymour), Cecil Kellaway (monsieur Parry)

1953 - LA FEMME REVEE

La modernité de sa fiancée, une femme qui travaille, pousse un cadre à la quitter pour épouser une princesse orientale qui semble plus docile.

Clemson Reade, fiancé à Effie, une jeune femme ambitieuse et épanouie dans son travail de diplomate, envisage de la quitter pour épouser Tarji, une princesse arabe qui lui sera tout à fait soumise. Clemson pense en effet que l'épouse idéale ne peut être qu'une femme au foyer. Aussi les ambitieux projets professionnels de l'élue de son coeur l'horripilent-ils plus que tout. Tout au contraire, la princesse arabe lui paraît séduisante dans son effacement. Bientôt, pourtant, il regrette la première : la douce Orientale lui semble un peu fade...

[Comédie] de Sidney Sheldon
Musique : Conrad Salinger
Durée : 1 heure 40 minutes

Avec : Cary Grant (Clemson Reade), Deborah Kerr (Effie), Walter Pidgeon (Walter McBride), Betta St-John (la princesse Tarji), Eduard Franz (le Khan du Bukistan), Buddy Baer (Vizier), Les Tremayne (Ken Landwell), Donald Randolph (Ali)

"Une comédie agréable, mais au propos bizarrement incohérent."
Télobs - Bernard Achour

1953 - JULES CESAR

Après l'assassinat de Jules César, victime d'un vaste complot initié par Brutus et le parti républicain, Marc Antoine retourne le peuple contre les insurgés.

En l'an 44 avant Jésus-Christ. Jules César, à l'apogée de sa gloire, règne quasiment en maître absolu sur Rome et la République. Toutefois, las des excès de pouvoir du consul et convaincus que les institutions sont menacées, certains proches de César, dont l'intègre Brutus, le propre fils de Jules César, ourdissent un complot visant à l'éliminer. Après l'assassinat de César, Marc Antoine, le dauphin, feint dans un premier temps de soutenir l'action des traîtres. Pourtant, il harangue bientôt la foule et, à la faveur d'un habile discours, retourne le peuple contre les insurgés. Brutus et Cassius tentent à leur tour de convaincre la foule. La guerre entre les deux factions semble inévitable...

[Drame] de Joseph L Mankiewicz
Durée : 2 heures 5 minutes
Musique : Miklós Rózsa

Avec : Marlon Brando (Marc Antoine), James Mason (Brutus), John Gielgud (Cassius), Louis Calhern (Jules César), Edmond O'Brien (Casca), Deborah Kerr (Portia), Alan Napier (Cicéron), John Hoyt (Decius Brutus)

"Brando est un génial Marc Antoine, entouré par une distribution de rêve (seul César est décevant) devant la caméra sobre et docte de Mankiewicz, qui a su se faire tout petit devant Shakespeare."
Télobs - Pascal Mérigeau

1956 - THE ET SYMPATHIE



Dans un collège, un adolescent efféminé souffre de sa différence. La séduisante épouse de l'un de ses professeurs s'offre à lui pour le réconforter.

Tom Lee détonne parmi les élèves du collège où il étudie. Son goût pour la poésie et la musique, sa préférence marquée pour la compagnie des femmes de professeurs à celle des membres du club athlétique lui valent le surnom de «demoiselle» et le poids de lourds sous-entendus. La méfiance qui l'entoure se change en hostilité déclarée le jour où Tom est surpris en train de bavarder et de coudre avec Laura Reynolds, la femme du professeur de gymnastique. Le père de Tom, averti de la conduite que tous s'accordent à juger étrange de son fils, est effondré. En dehors de Laura, seul Ralph, le compagnon de chambrée de la brebis galeuse, tente de lui venir en aide...

[Drame] de Vincente Minnelli
Durée : 1 heure 25 minutes
Musique : Adolph Deutsch

Avec : Deborah Kerr (Laura Reynolds), John Kerr (Tom Robinson Lee), Leif Erickson (Bill Reynolds), Tom Laughlin (Ralph), Edward Andrews (Herb Lee), Darryl Hickmann (Al Thompson), Dean Jones (Ollie), Norma Crane (Ellie Martin)

Un Minnelli sans doute mineur, c'est entendu, mais très agréable cependant, même, paraît-il, lorsque l'on n'est pas amoureux de Deborah Kerr. - Bernard Achour

D'après une pièce de théâtre de Robert Anderson, ce film de 1956 est un opus minnellien sous-estimé. Kazan l'avait créé au théâtre avec Deborah Kerr. Minnelli, avec son élégance princière, met en scène l'histoire de Tom, un jeune homme qui, dans l'Amérique des années 1950, cherche son identité psychologique et sexuelle. Qu'un collégien préfère la lecture au sport, prendre le thé en toute sympathie avec les femmes des professeurs, fuir la compagnie de ses camarades de classe et l'affaire est entendue : Tom est un «inverti».
A l'époque, l'évocation de l'homosexualité était proscrite à Hollywood. Et il faut toute la subtilité du maître Vincente pour décrire cette confusion des sens et des sentiments. La scène où le père de Tom, désespéré par l'impopularité de son fils, lui suggère une bonne coupe de cheveux pour résoudre ses problèmes est magnifique de vérité. Alors qu'un Kazan aurait;< baroquisé» la mise en scène, Minnelli s'abstient de décrire Tom comme un personnage névrosé... Pour lui, il est avant tout un jeune homme dont la sensibilité, le goût et la culture, plus développés que ceux de ses camarades, en font un être simplement différent. Deborah Kerr, en épouse de prof de sport qui déniaisera son jeune protégé, est sublime de finesse. Ce film si subtil sait aussi être féroce contre une Amérique macho et grossière. Un très grand Minnelli.
Gilles Anquetil - Téléobs

1959 - LE VOYAGE



Hongrie 1956. Un groupe de touristes occidentaux, infiltré par un révolutionnaire, tente de quitter le pays envahi par les chars soviétiques.

Budapest en 1956. La population descend dans la rue pour réclamer la fin du régime communiste. Les chars soviétiques venus soutenir le gouvernement envahissent la ville et préparent la répression. Un groupe de voyageurs occidentaux se retrouve bloqué à l'aéroport. Parmi eux, Paul Kedes, un révolutionnaire hongrois muni d'un faux passeport fourni par une amie anglaise, Diana Ashmore. Le groupe est invité à monter à bord d'un autocar à destination de la frontière autrichienne. Peu avant d'y arriver, le convoi est arrêté par le major soviétique Surov. Le groupe attend dans un hôtel l'autorisation de poursuivre son voyage...

Réalisateur: Anatole Litvak
Genre : Drame historique
Durée : 2 heures 10 minutes

Avec : Deborah Kerr (Diana Ashmore), Jason Robards (Paul Kedes), Yul Brynner (le major Surov), Robert Morley (Hugh Deverill), EG Marshall (Harold Rhinelander), Anne Jackson (Margie Rhinelander), Ron Howard (Billy Rhinelander), Flip Mark (Flip Rhinelander), Anouk Aimée, Gérard Oury ((Teklel Hafouli), Marie Daems ((Françoise Hafouli)

"Un des plus beaux mélos des années 50. Douglas Sirk n'est pas loin. "
Téléobs - Bernard Achour

VIDEOS









PHOTOS









1959 - J'AI EPOUSE UN FRANCAIS



Le marquis Charles Edouard de Valhubert, officier des Forces Françaises Libres, épouse la jeune Grace Alligham, une ravissante Anglaise. Puis il disparaît durant neuf années, balloté par les méandres belliqueuses de la Seconde Guerre Mondiale. A son retour, il est accueilli par un fils, prénommé Sigismond .....

Réalisateur : Jean Negulesco
Genre : Comédie
Chef(s) Opérateur(s): George FOLSEY, Milton KRASNER
Scénario : Karl Tunberg
d'après un roman de Nancy Mitford
Distribution : MGM
Produit par Karl Tunberg
Musique : Franz Waxman
Durée : 1 heure 40
Date de sortie US : 23/04/1959
Date de sortie en France : 14/04/1961

Avec : Deborah Kerr (Grace Allingham), Rossano Brazzi (Charles-Edouard de Valhubert), Maurice Chevalier (le duc de Saint-Cloud), Martin Stephens (Sigi), Tom Helmore (Hugh Palgrave), Patricia Medina (Albertine), Ronald Squire (Conrad Allingham), Lumaden Hare (John)








































1960 - HORIZONS SANS FRONTIERES (the sundowners)



La vie nomade, les mésaventures d'un convoyeur de troupeaux pauvre et la saga de sa famille d'éleveurs de moutons dans les grands espaces australiens.

Parcourant inlassablement les routes d'Australie, Ida Carmody rêve d'une vie sédentaire dans une ferme, où elle vivrait entourée de son mari, Paddy, et de leur fils. Paddy gagne en effet sa vie comme convoyeur de troupeaux de moutons. Depuis des années, une carriole tirée par un cheval et une tente en toile sont leur seul foyer. Un jour, Ida remarque un ranch et pousse son époux à s'y faire engager, avec l'espoir de pouvoir bientôt se fixer. Paddy devient alors tondeur de moutons, mais, la saison terminée, il décide de suivre, une fois de plus, le soleil. L'occasion se présente enfin de gagner une fortune en participant à une course de chevaux...

[Comédie dramatique] de Fred Zinnemann
Musique : Dimitri Tiomkin
Durée : 2 heures 10 minutes

Avec : Deborah Kerr (Ida Carmody), Robert Mitchum (Paddy Carmody), Michael Anderson Jr (Sean Carmody), Peter Ustinov (Venneker), Glynis Johns (madame Firth), Molly Urquhart (madame Bateman), Mervyn Johns (Jack Patchoque), Ronald Fraser (Ocker)

"Au temps ou le cinéma tenait lieu de voyage, un "véhicule" pour Deborah Kerr : sage, long, sans surprise. Désertique, à tous points de vue."
Téléobs - Bernard Achour





















1963 - MYSTERE SUR LA FALAISE (The chalk garden)

La grand-mère d'une adolescente difficile lui cherche une préceptrice. La tâche est ardue mais une nouvelle gouvernante est finalement embauchée.

Madame Maugham vit avec sa petite-fille Laurel. Elle nourrit une autre passion : son «jardin de craie». Mais l'un comme l'autre ne cessent de la décevoir tant Madame Maugham n'obtient d'eux que de piètres résultats. Pour garder sa petite-fille auprès d'elle, elle lui a laissé croire que sa mère, qui s'est remariée contre son gré, l'avait abandonnée. Maintenant âgée de 16 ans, Laurel est devenue une adolescente particulièrement difficile, frustrée de n'avoir pas bénéficié de tendresse maternelle. Sa grand-mère cherche désespérément une préceptrice pour l'encadrer mais aucune ne reste bien longtemps auprès de la jeune fille. Jusqu'au jour où Miss Madrigal est embauchée. L'élève et sa maîtresse s'observent...



[Drame] de Ronald Neame
Durée : 1 heure 50 minutes

AVEC :
Deborah Kerr (miss Madrigal), Hayley Mills (Laurel), Edith Evans (madame St Maugham), John Mills (Maitland), Elizabeth Sellars (Olivia), Lally Bowers (Anna), Felix Aylmer (le juge McWhirrey), Tonie MacMillan (madame Williams)































1964 - LA NUIT DE L'IGUANE

Un pasteur défroqué, devenu guide touristique au Mexique, déchaîne les passions dans un groupe de touristes américaines, toutes insatisfaites de leur vie.

Le révérend Shannon, découragé par la conduite de ses ouailles, porte sa colère contre Dieu et décide de quitter l'Eglise. Ne sachant trop comment gagner sa vie, il tente de se reconvertir dans le tourisme et devient guide pour une agence de voyages. L'une de ses missions l'amène à accompagner un groupe d'Américaines dans leur périple au Mexique. Il ne tarde pas à subir les avances de trois vacancières : Charlotte, une adolescente nymphomane, Maxine Faulk, une hôtelière d'âge moyen, et Hannah Jelkes, une artiste frustrée. Au fur et à mesure que le temps passe, l'atmosphère devient particulièrement électrique au sein du groupe...


[Comédie dramatique] de John Huston
Durée : 1 heure 55 minutes
Musique : Benjamin Frankel

Avec : Richard Burton (le révérend Lawrence Shannon), Ava Gardner (Maxine Faulk), Deborah Kerr (Hannah Jelkes), Sue Lyon (Charlotte Goodall), Skip Ward (Hank Prosner), Grayson Hall (Judith Fellowes), Cyril Delevanti (Nonno), Mary Boylan (mademoiselle Peebles)

1965 - LES INSEPARABLES (Marriage on the rocks)



Un important directeur de publicité commerciale, trop absorbé par ses activités professionnelles, néglige complètement sa femme et sa famille.

Dany Edwards, directeur de la publicité commerciale dans une grande firme, est complètement absorbé par sa tâche qui lui fait négliger femme et enfants. Comme il n'a guère de temps à sa disposition, il charge son meilleur ami d'acheter le bijou qu'il compte offrir à Valerie, pour leurs 19 ans de mariage. Mais le soir venu, Dany oublie complètement la date fatidique. Valerie, furieuse, finit par lui pardonner grâce au voyage au Mexique que Dany lui promet d'entreprendre avec elle. Arrivés dans ce pays, ils tombent sur un homme à tout faire, tant spécialiste du mariage rapide que du divorce instantané. Comme Valerie et Dany en profitent pour se disputer, notre homme les convainc de divorcer vite fait...

Réalisateur : Jack Donohue
Genre : Comédie
Durée : 1 heure 50 minutes
Musique : Nelson Ridle , Trini Lopez

Avec :
Frank Sinatra (Dan Edwards), Deborah Kerr (Valerie Edwards), Dean Martin (Ernie Brewer), Cesar Romero (Miguel Santos), Hermione Baddeley (Jeannie MacPherson), Michel Petit (David Edwards), Tony Bill (Jim Blake), John McGiver (Shad Nathan), Nancy Sinatra (Tracy Edwards), Davey Davison (Lisa Sterling)

"Complètement oublié aujourd'hui, Jack Donohue (1908-1984) a débuté comme ouvrier métallurgiste. A 19 ans, changement de cap : il devient boy dans la célèbre revue des « Ziegfeld Follies ». De Broadway, où il est chorégraphe, il gagne Hollywood, où il règle les numéros dansés par Shirley Temple et Esther Williams. Pour la télévision, il met en scène les shows de Frank Sinatra. Au cinéma, il réalise une dizaine de films de 1948 à 1966.
« Les Inséparables » (« Marriage on The Rocks » en VO) date de 1965. Le réalisateur y retrouve Sinatra, qui joue le rôle de Dan. Patron surmené d'une agence de publicité, il néglige sa femme, Val (Deborah Kerr). Laquelle n'est pas indifférente à Ernie (Dean Martin), le meilleur ami de Dan, célibataire couvert de femmes. Dan et Val vont au Mexique pour une nouvelle lune de miel. Par une cascade de quiproquos, ils divorcent, et Val épouse Ernie. Avec qui va-t-elle enfin trouver le bonheur ? Cette comédie typiquement années 1960 doit beaucoup au charme de Deborah Kerr, qui arbore une série de toilettes et de bibis signés Walter Plunkett. Quand elle essaie un audacieux déshabillé noir, la vendeuse lui dit qu'il vient de Paris, et qu'il s'appelle (en français - sic - dans le texte) : « Vive la derrière » !"
Téléobs - Bruno Villien

"Comédie de remariage médiocre. La mise en scène est anémiée par le Cinémascope, il y a peu de gags, le rythme est alangui. Il y a quelques répliques drôles, le trio d’acteurs est sympathique mais comment croire à Sinatra ayant perdu tout appétit sexuel ? On passe à coté d’un sujet intéressant et peu traité dans le cinéma hollywoodien d’alors (en gros: la crise du couple après vingt ans de mariage)."
http://films.nonutc.fr/tag/frank-sinatra/

VIDEOS



PHOTOS



























http://images.moviepostershop.com/marriage-on-the-rocks-movie-poster-1965-1020227263.jpg

1966 - L'OEIL DU MALIN



Une mystérieuse affaire de magie noire agite les catacombes d'un vieux château du Bordelais où le propriétaire se livre à un bien étrange rituel.

Philippe de Montfaucon, marquis de Bellac, issu d'une vieille lignée, quitte subitement Paris, abandonnant sa femme et ses affaires, pour rejoindre son château ancestral du Bordelais. Les vignes n'y donnent plus guère depuis trois ans. Aussi Philippe a-t-il d'importantes affaires à régler dans la demeure familiale. Catherine, son épouse, enfreint ses consignes et le rejoint, en compagnie de ses enfants. Elle est fraîchement reçue par les mystérieux personnages qui entourent son mari. Lors d'une promenade dans la vaste demeure, elle surprend un curieux rituel païen auquel est mêlé son mari. Epouvantée, elle ne tarde pas à comprendre que Philippe pourrait y laisser la vie...

[Film de suspense] de J Lee Thompson

Durée : 1 heure 30 minutes
Musique : Gary McFarland


Avec : David Niven (Philippe de Montfaucon), Deborah Kerr (Catherine de Montfaucon), Flora Robson (la comtesse Estelle), Donald Pleasence (le père Dominique), David Hemmings (Christian de Caray), Emlyn Williams (Alain de Montfaucon), Sharon Tate (Odile de Caray), John Le Mesurier (le docteur Monnet)

"Un frisson horrifique bienvenu traverse ce suspense plutôt efficace."
Téléobs - Bernard Achour





















1969 - LES PARACHUTISTES ARRIVENT (The Gypsy moths)






Trois amis, Mike, Joe et Malcolm, ont concocté un audacieux numéro d'acrobaties aériennes et sillonnent le Middle West pour présenter leur nouveau spectacle. Dans la petite ville de Bridgeville, le trio est hébergé chez l'oncle et la tante de Malcolm, le plus jeune d'entre eux. Mike, la vedette du groupe, se sent attiré par son hôtesse, Elizabeth, dont il devient l'amant. Joe, le second, fait la connaissance d'une danseuse de saloon. Malcolm, quant à lui, s'amourache d'une étudiante qui loge, elle aussi, chez son oncle. Le spectacle peut commencer. Malheureusement, un accident vient perturber la routine. Le parachute de Mike ne s'ouvre pas. La vedette du show s'écrase au sol...

Réalisateur : John Frankenheimer
Auteurs & scénaristes : James Drought (d'après son roman) et William Hanley
Chef opérateur Philip H. LATHROP
Musique : Elmer Bernstein
Durée : 105 mn.
Genre : Mélodrame aérien.
Sortie France : 15 Juillet 1970
Sortie US : 28 Août 1969

AVEC :

Burt Lancaster : Mike Rettig.
William Windom : Allen Brandon.
Deborah Kerr : Elizabeth Brandon.
Gene Hackman : Joe Browdy.
Sheree North : la serveuse.
Scott Wilson : Malcolm Webson.
Bonnie Bedelia : Annie Burke.
Carl Reindel : le pilote.


CRITIQUES

Trois parachutistes mélancoliques sil­lonnent le Middle West pour présenter leur gala de voltige. C'est tout ce qu'il leur reste : tromper la mort pour se sentir en vie. On les surnomme the Gypsy Moths (« les bombyx »), du nom de cet insecte nuisible qu'ils imitent dans un numéro particulièrement périlleux de chute libre avec une paire d'ailes bour­donnantes. Dans la petite ville du Kansas où il s'est arrêté, le trio est hébergé chez l'oncle et la tante de Malcolm, le plus jeune d'entre eux. Mike, la vedette du groupe, se sent attiré par son hôtesse, Elizabeth, dont il devient l'amant. Joe, le second, fait la connaissance d'une dan­seuse de saloon. Malcolm, quant à lui, s'amourache d'une étudiante.
Le spectacle peut commencer. Frankenheimer chasse sur les terres de Douglas Sirk. Le Douglas Sirk de La Ronde de l'aube, un autre mélo aérien. On retrouve les héros épris de liberté et les provinciaux corsetés par les traditions, la religion et la bienséance. Des célibataires virils séduisent des épouses volages. Ils partagent leur spleen et leurs frustrations. Mais jamais plus. Aux promesses d'un bonheur incertain, elles préfèreront toujours la tranquillité d'une vie morose. J'irai au paradis car l'enfer est ici. Ce qui donne ce dialogue bouleversant entre Deborah Kerr, la femme ré­signée, et Burt Lancaster, son amant de passage : « Est-ce que vous offrez toujours beaucoup plus qu'on ne vous en demande ? - Seulement à ceux qui réclament moins qu'ils ne désirent. »
Telerama;

"À l'origine de films aussi réussis que «Le prisonnier d'Alcatraz» ou «Sept jours en mai», Frankenheimer et Lancaster se retrouvent dans une histoire d'acrobaties aériennes qui n'ajoute pas grand-chose à leur gloire, sinon quelques loopings."
Téléobs - Bernard Achour

http://nightswimming.hautetfort.com/archive/2008/03/11/un-crime-dans-la-tete-les-parachutistes-arrivent.html

PHOTOS

























1969 - L'ARRANGEMENT (The arrangement)



En convalescence après un tragique accident de voiture, un quinquagénaire s'interroge sur sa vie. Il retrouve sur son chemin une ancienne maîtresse.

En route pour son bureau, le publicitaire Eddie Anderson percute un camion. Il survit, mais se retrouve immobilisé pour une longue convalescence. Sa femme Florence, sa fille Ellen et son frère Michael l'entourent et le soutiennent. Il se souvient alors du passé, et plus particulièrement de Gwen, autrefois sa maîtresse, et dont la personnalité taraude encore son esprit. Remis, Eddie part pour New York, au chevet de son père gravement malade. Il y rencontre Gwen, aujourd'hui mère d'un enfant dont elle ne tient pas à connaître le père. Le fiancé de Gwen ne peut pas supporter longtemps la présence destructrice d'Eddie, en pleine crise, et finit par le blesser par balle...

Réalisateur : Elia Kazan

AVEC :

Faye Dunaway (Gwen), Kirk Douglas (Eddie Anderson), Deborah Kerr (Florence Anderson), Diane Hull (Ellen), Michael Higgins (Michael), Richard Boone (Sam Anderson), William Hansen (le docteur Weeks), Harold Gould (le docteur Leibman)

CRITIQUES

"Loin d'être un film parfait, on en convient, on veut bien, même, que certains défauts soient criants, seulement voilà, la sincérité, la profondeur de la réflexion et la maîtrise de Kazan emportent tout. Et Faye Dunaway est sublimissime." Téléobs - Bernard Achour

http://lefilmetaitpresqueparfait.hautetfort.com/archive/2010/10/08/l-arrangement-critique-film.html

VIDEOS



PHOTOS























Imprimer la page  Imprimer la page

Dernière modification le : 10/10/2011 @ 07:08
Catégorie : Aucune

Infos site

Webmaster :
BENYAYER Laurent

Envoyer un message

Ce site est compatible avec les navigateurs de version 5 minimum.

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés" du 6 janvier 1978) en écrivant au webmaster.

Déjà 578063 visiteurs

Recherche

Google

Sur le web

Sur ce site

Haut

Site créé avec Phortail 2.0.5
PHP version 4.4.3-dev

Page générée en 0,116 secondes