Warning: file_exists() [function.file-exists]: Unable to access /mnt/147/sda/5/d/bestofcine/phpmv2/libs/Html/QuickForm/Rule/style.css.php in /mnt/162/sda/5/d/bestofcine/skin/bnr/skin.php(1) : eval()'d code on line 1

bestofcine.free.fr

BESTOFCINE le meilleur du cinéma

Dimanche 5 décembre 2021

Accueil

Nouvelles

Photos

Téléchargement

Liens

Forum

Télévision

Rss

 

Admin

Calendrier

<< Décembre  2021 >>
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
29 30 01 02 03 04 05
06 07 08 09 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 01 02

Météo

Aujourd'hui

Département

Météo Consult

BELMONDO - FILMOGRAPHIE ANNEES 1980 à 2009

1980 - LE GUIGNOLO

Réalisateur : Georges Lautner
Dialogues : Michel Audiard
Genre : Film d'aventures
Origine : France - Italie
Durée : 1 heure 45 minutes
Musique : Philippe Sarde

Avec : Jean-Paul Belmondo (Alexandre Dupré), Mirella D'Angelo (Sophie Chaperon / Pamela), Michel Galabru (Achille Sureau), Carla Romanelli (Gina), Paolo Bonacelli (Kamal), Georges Géret (Joseph Donadieu), Charles Gérard (Abdel Fahrad), Pierre Vernier (Helmut von Nassau)

RESUME

Un trafiquant d'oeuvres d'art, qui se rend à Venise, se voit confier une mallette par un inconnu et se retrouve ainsi impliqué dans une affaire d'espionnage.

Alexandre Dupré, escroc à la petite semaine et amateur d'oeuvres d'art - celles des autres en particulier -, fait la connaissance de Sophie, son alter ego féminin, à sa sortie de prison. Tous deux décident de s'associer mais leurs projets communs tournent court. Alexandre se rend à Venise, où il espère faire des «affaires». Dans l'avion, un inconnu lui confie une mallette sous un prétexte quelconque. L'homme est abattu peu de temps après, à l'aéroport. Alexandre s'inquiète, non sans raison. En effet, à peine arrivé à l'hôtel, il est assailli de coups de téléphone lui réclamant le précieux bagage. Il n'a même pas le temps de s'intéresser à Achille et à Gina, qu'il avait convoqués à Venise pour arnaquer des amateurs d'art japonais...

CRITIQUES

"Belmondo fait le singe en caleçon à pois. C'est un spectacle qui, naguère, fit s'exclamer les foules. Quand sera-t-il aujourd'hui ?
Jean-Paul Belmondo dans ses oeuvres et dans ses pompes : c'est n'importe quoi, mais c'est rigolo. Il fait des grimaces, de grands gestes de bras, balance son texte comme les comédiens d'avant-guerre (qu'il révère), se promène en trapèze, en bagnole et en blouson, flingue un petit peu et fait tout pour mériter le surnom de Guignolo. Servi par sa bande habituelle (Michel Audiard aux claviers, Georges Lautner à la caméra), notre Bébel national s'en donne à coeur joie. C'est un peu lassant.
Le plus curieux, c'est la vogue dont ce cinéma profita dans les années 1970. Belmondo faisait dans le polar héroï-comique, tandis que Delon usinait des drames. Chez l'un, le monde était un trac de gavroche peuplé de voyous sympathiques et de politiciens véreux; chez l'autre, la France était un machin rempli de voyous honorables et de politiciens corrompus. Le message, au fond, était le même : nettoyez-nous tout ça. Dans les années Giscard, l'odeur de pourri était forte... Revus aujourd'hui, tous ces films semblent terriblement désuets. Le jeu des comédiens est daté, et on sent que c'était du produit de série. Le seul truc vraiment marrant, c'est qu'on voit bien que ces histoires de droite prédisaient l'arrivée de la gauche au pouvoir."
Bernard Achour - Téléobs

1982 - L'AS DES AS

Réalisation : Gérard Oury
Scénario : Danièle Thompson et Gérard Oury
Photographie : Henri Decaë
Musique : Vladimir Cosma
Genre : Aventure
Durée : 110 mn
Origine : France - Allemagne
Date de sortie : 27 octobre 1982
Dernière diffusion télé : 04/01/2009 (France 2)
Box-office France : 5 452 593 entrées (26 sem)
Avec : Jean-Paul Belmondo (Jo Cavalier), Marie-France Pisier (Gabrielle Delcourt), Rachid Ferrache (Simon Rosenblum), Frank Hoffmann (Gunther von Beckman), Florent Pagny (Un boxeur), Jean-Roger Milo.

Jo Cavalier, qui fut pendant la Grande Guerre l'un des pilotes les plus héroïques de la toute nouvelle aviation, est devenu l'entraîneur de l'équipe française de boxe. Le 1er août 1936, il conduit celle-ci aux Jeux olympiques de Berlin. Dans le train, un garçon de 10 ans, Simon Rosenblum, reconnaît Jo et lui demande un autographe. Puis il le suit partout, ce qui ennuie profondément «l'as des as», fort empressé auprès d'une jolie Française, la journaliste Gabrielle Belcourt, venue en Allemagne pour interviewer le Führer. Jo découvre rapidement que la famille de Simon est en butte aux persécutions de la Gestapo. Il sort de ses gonds et use de la voiture d'un ami allemand, le général von Beckmann - qui se trouve fort heureusement détester les nazis - pour mettre la famille de Simon à l'abri. Du moins le croit-il...

C'est la deuxième fois que Gérard Oury fait tourner Jean-Paul Belmondo treize ans après Le Cerveau
On remarque Florent Pagny dans un petit rôle. La même année, on le remarque aussi dans La Balance de Bob Swaim et deux ans plus tard dans Fort Saganne, d'Alain Corneau, avec Gérard Depardieu.

CRITIQUES

"Belmondo ne boxait pas chez les poids-lourds, mais le film, si. Généreux, cela ne fait pas de doute, malin, certainement, usé, assurément. Mais les téléspectateurs en redemandent, paraît-il"
Pascal Mérigeau - Téléobs

1985 - HOLD-UP

[Film d'aventures] de Alexandre Arcady

Origine : France - Canada

Durée : 1 heure 50 minutes
Musique : Serge Franklin

Avec : Jean-Paul Belmondo (Grimm), Kim Cattrall (Lise), Guy Marchand (Georges), Jean-Pierre Marielle (Simon Labrosse), Jacques Villeret (Jérémie), Jean-Claude de Goros (l'inspecteur Fox), Tex Konig (Lasky), Raymond Aquilon (Frankie)

Le sujet
Deux amis braquent avec succès la banque principale de Montréal, avec la complicité d'une femme prétendument enceinte. Reste à gagner l'aéroport avec le magot.

Grimm et Georges, qui se sont connus en prison, au Mexique, préparent un nouveau et sensationnel cambriolage, celui de la banque principale de Montréal, qu'ils veulent alléger de deux millions de dollars. Le hold-up s'annonce évidemment difficile. L'établissement est très surveillé et son seul accès est l'entrée principale. Grimm, qui a plus d'un tour dans son sac, se déguise en clown et prend une quarantaine d'otages dont Georges, qui se fait passer pour un client. Les négociations commencent. Grimm accepte de relâcher une femme enceinte, puis Georges et enfin un vieillard grincheux, qui n'est autre que lui-même, astucieusement déguisé. Il s'agit alors, en compagnie de la fausse femme enceinte, Lise, une complice dont le ventre est capitonné de billets, de regagner l'aéroport...

Notre avis
De l’humour et de la malice, dommage que ce soit un peu longuet tout cela. - Pascal Mérigeau

1987 - LE SOLITAIRE

Réalisateur : Jacques Deray
Genre : Film policier
Origine : France
Durée : 1 heure 35 minutes
Musique : Andy Caine , Danny Shogger

Avec : Jean-Paul Belmondo (Stan Jalard), Jean-Pierre Malo (Charlie Schneider), Michel Beaune (le commissaire Pezzoli), Pierre Vernier (Maurin), François Dunoyer (René Pignon), Frank Ayas (Christian), Laurent Gendron (Rocky), Michel Creton (Simon)

RESUME

Un commissaire chargé de la répression du grand banditisme renonce à une retraite anticipée pour retrouver le meurtrier de son meilleur ami.

Le commissaire Stan Jalard et l'inspecteur Simon, deux amis de toujours, se sont résolus à raccrocher leurs pistolets et à profiter de leurs dernières belles années sous le soleil des Antilles. Charlie Schneider, un truand sans foi ni loi, en décide autrement. Il abat froidement Simon dans les toilettes d'une boîte de nuit. Stan prend en charge l'éducation du fils de Simon, Christian, dont il est le parrain, et se voit gratifié d'une promotion. Deux ans plus tard, ses indics lui assurent que Schneider, qui avait disparu dans la nature, a fait sa réapparition. Une longue traque commence, ponctuée par de sanglants coups de main et compliquée par une guerre des polices...

CRITIQUES

"Illustration de la dégénérescence d'un genre, pourtant servi par des gens de qualité, qui ont depuis longtemps fait leurs preuves. Depuis trop longtemps, c'est peut-être bien le problème. En tout cas, rien ici ne retient l'attention."
Pascal Mérigeau - Téléobs

1992 - L'INCONNU DANS LA MAISON

Réalisateur : Georges Lautner
Genre : Film policier
Origine : France
Durée : 1 heure 45 minutes
Musique : Francis Lai

Avec : Jean-Paul Belmondo (Jacques Loursat), Cristiana Reali (Isabelle), Sébastien Tavel (Manu), Renée Faure (Fine), François Perrot (le commissaire Binet), Geneviève Page (Bernadette Dossin), Pierre Vernier (le président du tribunal), Jean-Louis Richard (l'avocat général)

RESUME
Une ancienne gloire du barreau, tombée dans l'alcoolisme, retrouve le chemin du prétoire pour défendre le petit ami de sa fille, soupçonné de meurtre.

Après le suicide de son épouse, Jacques Loursat, un avocat naguère brillant, a sombré dans l'alcoolisme. Indifférent à tout et accaparé par sa souffrance, il n'entretient avec sa fille Isabelle, qui occupe le deuxième étage de sa maison, que des rapports lointains. Un soir, alerté par un coup de feu, il découvre chez lui un jeune homme mortellement blessé. Manu, le petit ami d'Isabelle, est bientôt accusé d'avoir tué le malheureux, par jalousie. Loursat découvre qu'Isabelle fait partie d'un groupe de jeunes bourgeois qui se réunissent la nuit à l'étage, à son insu. Tous sont apparemment mêlés à une affaire de drogue...

CRITIQUES

"Belmondo marche sans effort apparent dans les pas de Raimu, mais cette nouvelle adaptation du roman de Simenon (après celle de Clouzot, réalisée par Decoin en 1942) ne s'imposait pas vraiment."
Jean-Philippe Guérand - Téléobs

1999 - PEUT-ETRE

Réalisateur : Cédric Klapisch
Genre : Film de science-fiction
Origine : France
Durée : 1 heure 55 minutes
Musique : Loïc Dury

Avec : Jean-Paul Belmondo (Ako), Romain Duris (Arthur), Géraldine Pailhas (Lucie / Blandine), Julie Depardieu (Nathalie), Emmanuelle Devos (Juliette), Léa Drucker (Clothilde), Mathieu Genet (Ulysse), Riton Liebman (Mathieu)

RESUME

Le soir du 31 décembre 1999, un jeune homme qui s'oppose catégoriquement au désir d'enfant de sa petite amie est projeté en 2070, où l'attend sa descendance.

Invités chez des amis pour le réveillon de l'an 2000, Arthur, 24 ans, et Lucie, sa petite amie, s'isolent dans la salle de bains pour faire l'amour. Lorsque la jeune femme exprime son désir d'avoir un enfant, Arthur refuse catégoriquement. Il est minuit passé lorsqu'il se retrouve soudain et inexplicablement projeté en 2070, dans un Paris futuriste recouvert par les sables. Là, ses descendants l'attendent, à commencer par Ako, son fils, lui-même grand-père. Ils tentent par tous les moyens de le convaincre de faire un enfant. En effet, si leur ancêtre persiste dans son refus, ils disparaîtront l'un après l'autre. Arthur se trouve confronté à la pression de ses descendants pour qu'il les crée...

CRITIQUES

"Peut-être pas, plutôt."
Bernard Achour - Téléobs

2008 - UN HOMME ET SON CHIEN



Réalisé par Francis Huster
Remake de Umberto D de Vittorio De Sica
Date de sortie : 14 Janvier 2009
Box office France cumulé  : 165 000 entrées
1ère semaine : 117 028 entrées
2ème semaine : 48 000 entrés (-59%, 277 salles)
Avec : Hafsia Herzi, Julika Jenkins, Max von Sydow, Pierre Mondy, José Garcia, Francis Huster, Micheline Presle, Rachida Brakni, Emmanuelle Riva, Françoise Fabian, Cristiana Reali, Robert Hossein, Caroline Sihol, Charles Gérard, Jean Dujardin, Tcheky Karyo, Jean-Marc Thibault, Anthony Delon, François Morel, Michelle Bernier, Daniel Prévost, Sarah Biasini.

Jeanne, séduisante veuve, annonce son remariage à Charles et le met à la porte de chez elle, avec son chien.
Elle fut sa maîtresse à la mort de son mari, meilleur ami de Charles, pendant leurs années de marine.
Enceinte de père inconnu, Leïla, la jeune employée de maison ne peut lui offrir que son affection et son lumineux sourire.
En retour, Charles lui donnera beaucoup plus.
Sans autre ressource qu'une maigre pension, la rue attend Charles et son chien.
Aucune main ne se tend vers lui et sa dignité lui interdit de tendre la sienne.
Et lorsqu'ils se retrouvent seuls sur cette voie de chemin de fer le fracas du train qui fonce annonce-t-il la fin ou le commencement d'une autre vie ?


Site officiel du film

Article du JDD Belmondo une cascade d'émotions







Plus d'infos sur ce film
Bande annonce

2009 - UN ACTEUR EN LIBERTE
Réalisation : Jean-François Domenech

Il s’agit d’un documentaire sur la star. Le metteur en scène Jean-François Domenech, dont c’est la première expérience, a voulu retracer les 50 ans de carrière du comédien. Il s’est servi pour cela de nombreuses interviews qu’il a réalisées avec Jean-Paul Belmondo dernièrement, mais aussi d’images d’archive et de témoignages d’acteurs. Et sur ce point, le casting est plutôt prestigieux. Toutes les plus grandes stars du cinéma ont tenu à faire partie du projet et raconter leur vision qu’ils avaient de l’acteur. Vincent Cassel, Sophie Marceau, Claudia Cardinale, Laurent Gerra, Robert Hossein, Richard Anconina, Michèle Mercier, Romain Duris, Edouard Baer, mais aussi Zinedine Zidane et Johnny Hallyday ont joué le jeu.

Selon le réalisateur, ce documentaire est basé sur une trame simple, « un acteur héritier écrit une lettre à Bébel. Une véritable déclaration ». C’est Jean Dujardin, souvent comparé à Belmondo, qui sera chargé de la voix-off. Un choix approuvé par le comédien mythique. « On avait proposé trois noms à Jean-Paul. Pour lui c'était Dujardin ou rien » explique le réalisateur.

Imprimer la page  Imprimer la page

Dernière modification le : 08/11/2009 @ 21:04
Catégorie : Aucune

Infos site

Webmaster :
BENYAYER Laurent

Envoyer un message

Ce site est compatible avec les navigateurs de version 5 minimum.

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés" du 6 janvier 1978) en écrivant au webmaster.

Déjà 911448 visiteurs

Recherche

Google

Sur le web

Sur ce site

Haut

Site créé avec Phortail 2.0.5
PHP version 4.4.3-dev

Page générée en 0,085 secondes