Warning: file_exists() [function.file-exists]: Unable to access /mnt/147/sda/5/d/bestofcine/phpmv2/libs/Html/QuickForm/Rule/style.css.php in /mnt/162/sda/5/d/bestofcine/skin/bnr/skin.php(1) : eval()'d code on line 1

bestofcine.free.fr

BESTOFCINE le meilleur du cinéma

Jeudi 30 mars 2017

Accueil

Nouvelles

Photos

Téléchargement

Liens

Forum

Télévision

Rss

 

Admin

Calendrier

<< Mars  2017 >>
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
27 28 01 02 03 04 05
06 07 08 09 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 01 02

Météo

Aujourd'hui

Département

Météo Consult

PAUL NEWMAN - BIOGRAPHIE

Paul Newman est un acteur, réalisateur, producteur et scénariste américain né le 26 janvier 1925 à Cleveland (Ohio).

Paul Newman naît le 26 janvier 1925 à Cleveland dans l'Ohio. Son père est gérant d'un magasin d'articles de sports dans sa petite ville et a des origines juives. Sa mère n'a pas besoin de travailler, elle se consacre entièrement à s'occuper de ses fils : Paul et Arthur (né en 1924). Leur père souhaite que ses fils reprennent sa boutique à son décès, voire même qu'ils deviennent des champions dans une discipline. Paul Newman dira d'ailleurs à ce sujet : "dans ma province, j'étais le gamin le plus envié. Imaginez que vous ayez un père dont le métier serait d'équiper les clubs de sport, ce qui lui permettrait de rencontrer toutes les vedettes locales, du base-ball ou du basket ! Formidable, non ? Mon premier jouet fut un football miniature. Et inutile de préciser que ni mon frère ni moi n'avons jamais manqué de gants de base-ball. J'apprenais aussi beaucoup de choses sur le sport en bavardant avec les employés du magasin. Et je collectionnais les autographes et les photos de toutes les stars de l'Ohio". Selon la légende, lorsque les journalistes lui pose la question : "comment avez-vous débutez ?", il répond tout simplement : "en chantant la tyrolienne". En 1929, il apprend par cœur une petite chanson écrite par son oncle Joe, journaliste et poète. Paul émerveille son oncle lorsqu'il la lui chante. Paul Newman affirme que c'est à ce moment là que la passion commence, mais est-ce sérieux ou une simple plaisanterie ? En tout cas, il la sifflote encore. Enfant et adolescent, il pratique de nombreux sports et devient un excellent athlète : natation, tennis, base-ball ou encore patins à roulettes. L'oncle Joe veille sur son petit protégé qu'il gâte particulièrement. A ses retours de l'entrainement, il lui porte son sac et ils parlent comme 2 bons copains. Quand le thème sportif est achevé, Joe lui parle de sa passion pour le théâtre.
En classe, c'est un bon élève toujours apte à faire de son mieux, que se soit physique ou intellectuel. Dès 7 ans, il s'intéresse à la passion de son oncle qui le pousse dans cette voie. A la fin de l'année scolaire, il participe au spectacle de Robin des Bois pour clore la cérémonie de remise des prix. C'est la 1ère fois qu'il joue devant un véritable public. Dès lors, il participe à tous les spectacles où il joue dans de petites pièces ou des sketchs. 2 ans plus tard, il se produit au théâtre de Cleaveland lors d'une cérémonie donnée pour célébrer l'anniversaire de George Washington. C'est à ce moment là qu'il décide de faire carrière. Il dira à son frère : "Je serai acteur quand je serai grand… si je ne parviens pas être champion de football !". Pendant les vacances d'été, il est sélectionné par son professeur après avoir mimé et chanté devant lui la fameuse tyrolienne. Il va incarner Saint Georges dans le spectacle "Saint George et le dragon". Le jour J, la famille est présente et les autres parents de l'école sont là, Paul reçoit un tonnerre d'applaudissements.

Nous sommes en 1935, il continue de travailler sur le terrain sportif et le soir, lorsqu'il rentre chez lui, il rentre au magasin de son père. Dès qu'il a un moment de libre, il s'entraîne dans les champs, accompagné ou non de son frère. A 14 ans, il travaille avec son père pour gagner un peu d'argent de poche. Avec son emploi du temps, il n'a pas le temps pour beaucoup de loisirs. Adorant toujours autant le base-ball, son père le persuade de continuer dans cette voie (ça donne une bonne publicité pour le magasin en même temps). Les résultats sont excellents et il oublie un temps le théâtre. A 17 ans, il y repense et devient régisseur. Ce métier l'amuse sans pour autant l'intéresser mais il y découvre une autre facette du monde artistique. Finalement, il revient au métier de comédien. Mais il connaît sa 1ère désillusion : après 3 semaines de répétition pour son rôle de fossoyeur dans la pièce d' "Hamlet", son jeu ne plaît pas au metteur en scène : il est déçu et vexé. Il envisage même de tout arrêter.
Désormais, il n'a plus que 2 solutions : oublier le théâtre et se consacrer exclusivement en sport ou se battre pour décrocher un nouveau rôle
Mais la guerre fait rage en Europe. Une fois qu'il a obtenu son diplôme il décide de s'engager dans l'armée. Il envisage même de devenir pilote, son dossier est excellent mais le contrôle médical n'est pas de son côté pour cette affectation : ses beaux yeux bleus cachent un daltonisme (sans qu'il le sache). Il est muté comme radio de 3ème classe sur un bombardier lance-torpilles. Pendant 2 ans, il vit dans cet univers mais reste néanmoins loin du conflit. Il dira d'ailleurs : "alors que j'étais certain de me battre et de risquer ma vie chaque jour, je me suis retrouvé sur un bateau, presqu'en colère, à boire de la bière et à lire des centaines de bouquins. Mes copains qui étaient restés aux Etats-Unis en savaient sans doute plus que moi sur les opérations militaires. Je n'avais que la radio pour me renseigner".

En avril 1946, il est démobilisé et revient avec une blessure au genou : sa carrière sportive est terminée. Pour ne pas se retrouver sans rien faire, il continue ses études : ce sera de l'économie politique. Dans l'Ohio, au Kenyon College de Gambier, il arrive tout de même à mêler le sport et les études. Mais son choix ne l'intéresse absolument pas. A 21 ans, il a passé 30 mois dans un milieu confiné à bord d'un navire de guerre : il préfère boire et s'amuser avec ses copains, flirter et jouer au football. Sa carrure d'athlète fait de lui une des valeurs sûres de l'équipe mais un incident de taverne va tout lui ruiner. Après avoir trop bu, il se laisse entraîner dans une rixe entre étudiants. Le bar est complètement détruit et dès le lendemain il est exclu. Maintenant qu'il a plus de temps libre, il flirte davantage et fréquente toutes les soirées. Pour gagner un peu d'argent, il travaille quelques semaines dans une blanchisserie réservée aux étudiants. A tête reposée, il se rend compte qu'il est en train de gâcher sa vie future : il décide de revenir sur les planches. Il se réinscrit à des cours de comédie.

En 1947, il joue dans 9 pièces et sa passion grandit. Il joue notamment dans Spéciale Première, La Ménagerie de verre, La Mégère apprivoisée ou encore Cyrano de Bergerac. Par la suite, il participe activement à une tournée théâtrale dans des festivals d'été et des scènes de province. Cependant, malgré sa réussite, il est loin d'être satisfait. Selon lui, il ne fait que réciter des textes sans rien apprendre.

En 1949, avec ses diplômes en poche, il s'engage pour une tournée d'été dans le Wisconsin. Ce contrat est une aubaine pour lui : il se sent véritablement comme un professionnel. C'est à ce moment là qu'il rencontre Jacqueline White. Elle sourit et son charme agit sur lui. Dès leur rencontre, il l'invite mais elle le repousse. Elle n'apprécie pas le côté trop sûr de soi et le juge comme prétentieux. En revanche, elle est sensible à son regard et ses beaux yeux bleus. Ensemble, ils sont à l'affiche d'une pièce : "John aime Mary" où chacun interprète le couple principal. Dans les coulisses, ils ne tardent pas à tomber dans les bras l'un de l'autre, les spectateurs ressentent la même chose lorsqu'ils les voient sur scène. Il la demande en mariage et une semaine plus tard ils sont unis. Une fois la lune de miel achevée, Paul se tient à carreaux : il n'a plus le droit à l'erreur car Jackie est déjà enceinte.

En décembre 1949, il se marie avec Jackie White jusqu'en 1958. Ils eurent 3 enfants : Scott (1950-1978), Susan née en 1953 et Stéphanie née en 1954. Il est engagé par les Woodstocks Players et le couple continue à travailler ensemble jusqu'à la fin de l'année 1950. Jacqueline ne peut plus travailler en raison de sa grossesse visible, la pièce est arrêtée. Paul devient ouvrier agricole dans une grande ferme de l'Illinois.
Peu après la naissance de son unique fils, il reçoit un télégramme lui demandant de rentrer de toute urgence : son père est sur le point de mourir. Il revient donc dans la famille et son père décède en mai 1950. Seulement il n'y a aucun successeur pour le magasin de sport. Pour des raisons financières, il accepte de s'en occuper le temps que les affaires reprennent bien et pour pouvoir subvenir aux besoins de sa petite famille. Mais le cœur n'y est pas, les affaires c'est pas son truc. Après 2 ans, il renonce et demande à son frère de reprendre l'affaire. Il revend ses parts de la société et repart vers les planches. Il s'installe à New Haven et s'inscrit à la Yale School of Drama afin de suivre les cours d'art dramatique. Il trouve divers emplois car il faut bien nourrir sa femme, son fils et payer l'appartement : il devient donc représentant en encyclopédies, travaille à la radio puis se fait engager dans une agence de publicité. Tous les soirs, il persiste et se donne une année pour réussir. S'il n'obtient rien d'intéressant et de rentable, il abandonnera définitivement ce à quoi il souhaite. Il promet même à son épouse d'arrêter les cours au printemps 1953.
Mais à la fin de l'été 1952, il est encouragé par ses professeurs qui voient un potentiel qui demande à se concrétiser. La petite famille déménage à nouveau pour New York. Il trouve rapidement un travail à la télévision et Jacqueline cherche du travail. La chance : l'une des tantes de Jackie vit à Long Island à quelques pâtés de maison de chez eux. Pour 60$ par mois, elle accepte de s'occuper de Scott. Le soir, il commence à apparaître dans quelques émissions télé. Chaque jour, il sonne chez des professionnels afin de décrocher un contrat. En décembre, la chance lui sourit : il décroche un rôle intéressant à la télévision. Bien qu'il n'obtienne pas la gloire, il se fait remarquer. Il est engagé dans divers émissions ce qui lui permet de ramener suffisamment d'argent pour sa famille. En entrant dans une des maisons de production, il fait une rencontre décisive : l'auteur dramatique William Inge. Il vient juste de terminer une pièce : Picnic. Malgré un trac fou, il se présente au casting : il est immédiatement engagé ! Il n'a certes pas le rôle espéré mais il reste intéressant. Les répétitions commencent tout comme les ennuis : Ralph Meeker et Alan Seymour ne correspondent pas aux rôles principaux. Ralph est trop âgé pour son personnage (il est censé en avoir 20 ans et en paraît 30) tout comme Alan. Il faut tout recommencer. Bien que Paul ait déjà 27 ans, il en paraît bien moins et se présente : le rôle a été écrit pour lui car William Inge (dans la salle) voit en lui le héros idéal. Le soir de la 1ère est un triomphe et la pièce reste longtemps à l'affiche : les soucis financiers s'envolent. D'autant plus que Jacqueline est à nouveau enceinte et que Susan fait bientôt son entrée. Les producteurs s'intéressent de plus en plus à sa notoriété grandissante. Un soir, Elia Kazan et Tenessee Williams sont dans la salle : ce n’est pas le soir de se louper. Il se surpasse et son salaire passe de 150 à 200$ par semaine. Il s'inscrit aux prestigieux cours de l'Actors Studio que dirigent Elia Kazan et Lee Strasberg. Il a comme camarades Marlon Brando, Natalie Wood, Eva Marie Saint ou encore James Dean. Le trio Brando-Dean-Newman force l'admiration de la classe. Les acteurs débutants ont chacun un style particulier : on leur apprend à jouer le drame plus intensément, plus concentré et avec une certaine lenteur des gestes. Lee Strasberg est pour lui son meilleur élève, Paul affirme qu'il lui doit sa réussite. Son ménage l'épanouie mais le rôle féminin tenu par Janice Rule est doublée par une certaine Joanne Woodward (qui a un air de Grace Kelly). Il n'a pas perdu la main avec ses méthodes de dragueur : il l’a remarqué dès le 1er jour. Ils échangent des banalités, déjeunent ensemble de temps à autre, parlent de leurs trajets puis commencent à parler de leur avenir, rient ensemble et les sentiments apparaissent sans qu'ils s'en rendent véritablement compte. Paul éprouve toujours de l’affection pour son épouse, il vit avec la passion qu'il a pour Joanne. En respect pour sa famille, ne souhaitant pas faire du mal à sa famille, il décide de parler avec Jacqueline en lui disant toute la vérité. Il ne la quitte pas si elle le désire. Cette situation perdurera 5 années sans qu’aucun ne soit heureux. Picnic reste à l'affiche pendant 450 représentations, la dernière a lieu pendant l'été 1954. Victor Saville lui envoie un télégramme en lui proposant un rôle dans "Le Calice D'Argent" avec un casting impressionnant : Virginia Mayo, Natalie Wood et Pier Angeli. Il est emballé et signe les yeux fermés. Une GRAVE ERREUR ! A son arrivée à Hollywood il déchante. En seulement une semaine de tournage, il se rend compte que le réalisateur n'y connaît rien et que le côté artistique est délaissé. Une fois sur place, il espère voir son contrat déchiré mais il n'en est rien. De plus, Victor Saville lui demande de procéder à plusieurs changements physiques (il doit interpréter un grec) : teindre ses cheuveux en blonds, redresser son nez, lui réajuster ses dents et changer sa façon de marcher. Devant le navet qui se présente, il joue de son mieux afin de passer inaperçu : depuis la fin de ce tournage, il ne veut plus parler de ce tournage où il s'est senti particulièrement ridicule. Chance pour lui, on ne parle de lui nulle part. A son retour à New York, il voit sa femme, ses enfants et Joanne. Son agent lui apprend que Marlon Brando a décliné l'offre de la pièce "La Maison des otages". Il accepte l'offre et pendant des mois, la pièce attire les américains en masse. Grâce au théâtre, il a plus de temps pour être avec sa famille mais aussi pour voir secrètement Joanne. En parallèle, il tourne dans quelques téléfilms et apparaît dans diverses émissions, il gagne environ 700$ par semaine. Mais Marlon Brando ne lui adresse plus la parole parce qu'il a accepté ce rôle et James Dean lui chippe le rôle dans "A L'Est D'Eden" alors qu'Elia Kazan le voyait dans ce rôle. Au mois d'août, ils se réconcilient et devaient tourner une dramatique télévisée. Il prendre sa "revanche" en reprenant le rôle du boxeur Rocky Graziano dans "Marqué Par La Haine" avec son ancienne petite amie : Pier Angeli. En même temps, un jeune 1er fait son entrée : un certain Steve McQueen. Mais c'est Paul Newman la star ici, Steve attendra son tour. Sa carrière est lancée ! Il enchaîne les tournages : "Femmes Coupables" avec Jean Simmons, "Pour Elle Un Seul Homme" et il retrouve Joanne dans "Les Feux De L'Été". Après une séparation d'un an, les anciens amants se retrouvent et leur passion est intacte. Joanne avait décidée de prendre de la distance pour éviter tout scandale. Dès le 2ème jour de tournage, ils sont à nouveau ensemble et ce soir-là, Paul ne rentre pas chez lui. Jackie se rend bien compte que leur mariage ne tient plus la route et décide de divorcer. Entre les 2 ex-conjoints, tous les accords sont prient à l'amiable : Jacqueline lui assure qu'il pourra voir ses enfants aussi souvent qu'il le souhaitera et lui promet de leur éviter tout problème financier. Entre eux règnent un respect mutuel et une sincère amitié. Joanne et Paul peuvent enfin se marier. Ils se marient à l'hôtel El Rancho et jusqu'au dernier moment, les proches pensent qu’ils ne viendront pas. Mais Joanne sait son emploi du temps, Paul a été retenu plus longtemps qu'il ne l'avait pensé. Il saute au dernier moment dans un avion sans prendre son déjeuner ni acheter les alliances ! Dès son arrivée, elle le conduit au buffet sans lui permettre de s'habiller. Il lui avoue qu'il a oublié les alliances : peu importe, des anneaux de rideaux feront l'affaire. Ils achèteront les alliances pendant leur voyage de noces.

Le 29 janvier 1958, il part en secondes noces avec l'actrice Joanne Woodward. Ils ont 3 enfants : Elina-Teresa née en 1959, Melissa-Stewart née en 1961, et Cela-Olivia née en 1965. On le reverra d'ailleurs à Broadway en 1959 dans "Sweet Bird Of Youth" et en 1964 dans "Baby Want A Kiss". Il tourne avec Elizabeth Taylor le très émouvant "La Chatte Sur Un Toît Brûlant" en 1958, ce film lui apporta la consécration.

Dès 1959, Paul Newman s'intéresse à la réalisation.
Il commence par un court-métrage : On the harmfulness of tobacco (Sur les méfaits du tabac) puis mettra en scène par la suite "Rachel, Rachel" (1968), "Le Clan Des Irréductibles"(1970) et "De L'Influence Des Rayons Gamma Sur Le Comportement Des Marguerites" (1972).
Au cours de cette période, Paul Newman s'est partagé entre son travail d'acteur et de cinéaste. Après avoir incarné l'entraîneur de hockey vieillissant dans "La Castagne" (1977), il participe à la parabole apocalyptique de "Quintet" (1979) suivit d'un film catastrophe "Le Jour De La Fin Du Monde" (1980) dans lequel il sauve une population d'une éruption volcanique et "Le Policeman" (1981). Après "Absence De Malice" (1982), puis "The Verdict" (1983), il réalise et interprète "L'Affrontement" (1983) avec Morgan Freeman, film sur l'incommunicabilité et le conflit des générations. Martin Scorsese lui offre alors de reprendre son rôle de "L'Arnaqueur" (1974) dans "La Couleur De L'Argent" (1987). Le film lui vaut enfin son premier Oscar, après 6 nominations infructueuses et un Oscar honorifique pour l'ensemble de sa carrière reçu l'année précédente. Puis il réalise "La Ménagerie De Verre" où il dirige pour la 4ème fois sa femme. Dès ses débuts dans la réalisation en 1968, il avait été salué à juste titre comme un metteur en scène avec lequel il faudrait désormais compter, soucieux de la vérité psychologique de ses personnages souvent complexes et attaché à un travail patient et approfondi avec ses comédiens. "Rachel, Rachel" obtint d'emblée le Prix de la New York Film Critics' Society et quatre citations à l'Oscar. Suivent 2 rôles historiques : le général Groves, le maître d'œuvre “administratif et politique” de la bombe atomique avec "Les Maîtres De L'Ombre". Puis il revient au cinéma plus intimiste en créant avec Joanne Woodward le couple conformiste et étriqué de "Mr. And Mrs. Bridge" (1990).
On l'a vu au cinéma récemment dans la film "Les Sentiers De La Perdition" (2002) avec Tom Hanks. Il a prêté sa voix à Doc Hudson dans le dessin animé "Cars" (2005).

Délégué du Connecticut à la Convention Démocrate de Chicago en 1968, il a participé aux campagnes électorales d'Eugene McCarthy et George McGovern et a pris part aux conférences pour le désarmement nucléaire. Il a également joué un rôle important dans la lutte contre la drogue en créant avec son épouse, la Fondation Scott Newman en souvenir de leur fils mort d'overdose ainsi que dans les mouvements pour les droits civiques. En 1970, le couple était apparu dans "King : A Filmed Record… Montgomery To Memphis", un documentaire sur Martin Luther King.

Paul Newman consacre une part importante de ses loisirs à la compétition automobile dont il reste l'un des coureurs les plus réputés des États-Unis. Paul Newman a découvert le sport automobile en 1968, à l'occasion du tournage du film Winning (Virages en français) dans lequel il jouait le rôle principal, celui d'un pilote des 500 Miles d'Indianapolis tentant de concilier sa carrière et sa vie sentimentale.
Tombé littéralement amoureux de ce sport, il met alors à profit son aisance financière pour entamer parallèlement à sa carrière d'acteur une carrière de pilote de course. Compte tenu de son âge déjà avancé, Newman ne peut évidemment pas viser les sommets, mais il parvient tout de même à décrocher la deuxième place des 24 heures du Mans 1979 en équipage avec Rolf Stommelen et Dick Barbour sur une Porsche 935. Il remporta notamment en 1985 le Sports Car Club of America National Championship ainsi que 3 Road Atlantas.
En 1995, Paul Newman remporte aussi une victoire de catégorie à l'occasion des 24 heures de Daytona.
La passion de Paul Newman pour la course se matérialise également au début des années 1980 par la création d'une écurie de CART en partenariat avec Carl Haas, une figure bien connue du sport automobile américain. Depuis sa création en 1983, l'écurie Newman/Haas Racing est devenue l'une des plus célèbres des courses américaines. Des pilotes tels que Mario Andretti, Michael Andretti, Nigel Mansell, Cristiano da Matta ou plus récemment Sébastien Bourdais y ont notamment brillé. En 2005, à plus de 80 ans, Newman a même repris le volant lors des 24 heures de Daytona en compagnie de ses pilotes Sébastien Bourdais et Bruno Junqueira.

Parallèlement à sa carrière d'acteur, Newman s'est lancé dans diverses actions caritatives. Il a créé, par exemple, une marque de produits alimentaires (Newman's Own) dont les bénéfices sont intégralement versés à des organismes de charité pour les enfants. Depuis 1982, le montant total s'élève à 200 millions de dollars.
Il organise des camps pour enfants cancéreux et aide financièrement des centres pour personnes abusant des drogues ou de l'alcool.

En mai 2007, il annonce la fin de sa carrière cinématographique. Il s'estime trop vieux à 82 ans pour pouvoir donner sa pleine mesure à l'écran.
"Je ne suis plus capable de travailler comme acteur au niveau que je voudrais", a-t-il annoncé, interrogé par la chaîne ABC.
"On commence à perdre la mémoire, on commence à perdre la confiance, on commence à perdre la capacité d'invention. Donc je pense que (jouer au cinéma) est une page qui s'est définitivement tournée".

News du 26 janvier 2008 : Paul Newman a été opéré d'un cancer. À 83 ans, il a subi en urgence une opération lourde fin novembre. Il se repose dans sa maison de Westport.
Source atricle La dernière heure
NEW YORK L'information a été tenue secrète pendant près de deux mois. Jusqu'à ce que Paul Newman sorte, apparemment affaibli, de sa maison de Westport, dans le Connecticut. Ses voisins ont semblé surpris de le voir bien moins fringant que d'habitude. Et ses amis ont fini par en dévoiler la raison dans la presse américaine : il a été opéré d'urgence fin novembre à cause d'un cancer dont la nature n'a pas été précisée.
"Au départ, il a commencé à éprouver des problèmes pour respirer et marcher, a déclaré un proche à l'Enquirer. Après Thanksgiving, sa famille s'est inquiétée et l'a envoyé voir un spécialiste à New York. Il a immédiatement été admis à l'hôpital pour y subir une opération ." Celle-ci est "en rapport avec le cancer" et l'a obligé à rester en convalescence pendant trois semaines. Un autre ami a, lui, parlé "d'opération lourde". "Il s'en est remis, mais on voit bien qu'il n'est pas en forme ."
Des propos confirmés par le serveur d'un restaurant où Paul Newman s'est rendu avec Joanne Woodward le 18 janvier. "Paul semblait faible et ses cheveux clairs sont devenus presque blancs. Mais il est toujours très courageux pour un homme de son âge."
Toujours selon l'employé de l'établissement, Paul Newman n'aurait pas cherché à cacher qu'il souffrait d'un cancer. Et il se serait montré rassurant en déclarant : "Comme vous voyez, je suis okay. Je suis plutôt bien pour une vieille branche. Bien sûr, certains jours sont plus douloureux que d'autres, mais, par-dessus tout, je m'accroche."
Ses motivations, le grand passionné de course automobile les trouverait principalement auprès de sa compagne de toujours, Joanne Woodward. Ses proches en sont convaincus. "Quels que soient ses problèmes de santé, ils ne représentent rien pour Paul, parce qu'il vit pour cette étape magique dans son existence, le cinquantième anniversaire de mariage avec Joanne." Qui aura lien le 29 janvier. Un demi-siècle de vie commune qu'il pourra fêter, espérons-le, en pleine forme.
Patrick Laurent
© La Dernière Heure 2008

News du 8 août 2008
Paul Newman : mourant, il aurait demandé à vivre ses derniers jours chez lui
Le jeudi 31 juillet, Paul Newman, 83 ans, a quitté le Weill Cornell Medical Center, un hôpital new-yorkais spécialisé dans la chimiothérapie. Il semblerait cependant, selon le Daily Mail, que le cancer du poumon dont souffre l’acteur ne soit plus curable. Les médecins considèrent qu’il ne reste à l'acteur que quelques semaines à vivre.
Aussi, ce dernier a-t-il choisi de rentrer chez lui. On l’a vu, très amaigri et manifestement très faible, quitter l’établissement hospitalier sur une chaise roulante. L'acteur américain aurait déclaré qu’il souhaitait mourir chez lui, auprès de sa femme Jeanne Woodward et de ses filles, Susan et Stephanie, nées de son premier mariage avec l’actrice Jackie White, et Elinor, Melissa et Claire Olivia (1965), qu’il a eues avec Joanne Woodward.
Selon des proches de la famille, Newman, se sachant condamné, a passé ces six derniers mois à mettre de l’ordre dans ses affaires et à répartir son héritage. Il aurait notamment confié à sa fille aînée Nell la gestion de sa marque d’assaisonnements (Newman’s Own), une société dont les bénéfices vont à diverses organisations de charité.


Paul Newman meurt le 26 Septembre 2008, sa mort est annoncée dans un communiqué par sa fondation Newman's Own Foundation.
A 83 ans, l'acteur mais aussi le réalisateur et le scénariste de renom, s'était considérablement affaibli suite à son traitement contre un cancer du poumon. Le 31 juillet, il a quitté l'hôpital de New York qui lui administrait ses soins et aurait déclaré qu'il voulait mourir chez lui, entouré de sa famille. Même s'il a démenti les rumeurs concernant son état de santé, la star savait qu'il était condamné. Il aurait passé ses six derniers mois à mettre de l'ordre dans ses affaires et superviser sa succession. Malgré la maladie, il s'était remis au travail, mais très rapidement, il avait dû abandonner un projet qui lui tenait particulièrement à cœur : la mise en scène d'une pièce de théâtre de John Steinbeck, Des souris et des hommes. Le spectacle qui doit être présenté en octobre, est joué par la Westport Country Playhouse, une compagnie de théâtre qui appartenait au comédien et à sa femme, l'actrice Joanne Woodward

Recueil d'articles hommage parus après sa mort, cliquer ICI

Quelque unes de ces citations :
Sur l'adultère : "pourquoi être un imbécile avec un hamburger quand vous prenez le bifteck à la maison ?" En 1982 : "L' action est comme laisser votre pantalon vers le bas, vous êtes exposés" "Etre sur la liste d'ennemis du Président Nixon était l'honneur le plus important que j'ai jamais reçu. Qui connaît, qui écoute et sur quelle liste de gouvernement je suis moi maintenant ?" "Il y a 25 ans, je ne pouvais pas descendre dans la rue sans être reconnue. Maintenant je peux mettre un chapeau dessus, marcher n'importe où et personne ne me prête attention. Ils ne me demandent rien au sujet de mes films et eux m'interroge au sujet de ma sauce salade parce qu'ils ne savent pas qui je suis. Est-ce que je suis heureux à ce sujet ? Vous avez parié"

Robert Redford : "Paul Newman est le meilleur acteur de notre génération. Il joue toujours en recherchant la perfection, même où elle n'existe pas. Jamais il n'essaie de tirer la caméra vers lui. Il se moque de la gloire, il se moque de l'argent, mais il aime son métier. Paul est l'homme le plus enviable du cinéma américain. Il a su s'imposer sans faire de scandales, sans étaler sa vie privée et ses enfants dans les journaux. C'est un type formidable, le meilleur des copain et le plus sympathique comédien du monde".

Imprimer la page  Imprimer la page

Dernière modification le : 05/10/2008 @ 13:25
Catégorie : Aucune

Infos site

Webmaster :
BENYAYER Laurent

Envoyer un message

Ce site est compatible avec les navigateurs de version 5 minimum.

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés" du 6 janvier 1978) en écrivant au webmaster.

Déjà 570013 visiteurs

Recherche

Google

Sur le web

Sur ce site

Haut

Site créé avec Phortail 2.0.5
PHP version 4.4.3-dev

Page générée en 0,202 secondes