Warning: file_exists() [function.file-exists]: Unable to access /mnt/147/sda/5/d/bestofcine/phpmv2/libs/Html/QuickForm/Rule/style.css.php in /mnt/162/sda/5/d/bestofcine/skin/bnr/skin.php(1) : eval()'d code on line 1

bestofcine.free.fr

BESTOFCINE le meilleur du cinéma

Vendredi 24 novembre 2017

Accueil

Nouvelles

Photos

Téléchargement

Liens

Forum

Télévision

Rss

 

Admin

Calendrier

<< Novembre  2017 >>
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
30 31 01 02 03 04 05
06 07 08 09 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 01 02 03

Météo

Aujourd'hui

Département

Météo Consult

KIM NOVAK - BIOGRAPHIE

Kim Novak (13 février 1933 - ) est une actrice américaine. La Columbia Pictures l'avait choisie pour détrôner Marilyn Monroe, mais en vain. Elle fera une importante carrière dans le cinéma américain.

Taille : 5' 6" (1.68 m)

Jeunesse et début de sa carrière
De descendance tchécoslovaque, elle s'appelait Marilyn Pauline Novak lors de sa naissance à Chicago. Son père était employé du chemin de fer et ex-enseignant, alors que sa mère était aussi une ex-enseignante.

Après l'obtention de son diplôme du high school américain, elle entame une carrière de mannequin pour une boutique spécialisée dans les vêtements pour adolescents. Par après, elle reçoit une bourse d'étude pour une école de mannequins, tout en continuant son métier à temps partiel. Elle a aussi occupé le poste d'opérateur d'ascenseur, de commis en magasin et d'aide-dentiste.

Après avoir vanté les mérites d'une société spécialisée dans les réfrigérateurs (elle était surnommée « Miss Deepfreeze »), elle s'établit à Los Angeles, tout en continuant son métier de mannequin. En 1954, elle apparaît pour la première fois à l'écran dans le film The French Line produit par RKO Pictures. Il met en vedette Jane Russell et Gilbert Roland. Le jeu de Novak, une pose dans un escalier, n'est pas mentionné.

Carrière cinématographique
Par contre, un agent de recrutement pour Columbia Pictures l'a remarqué et lui fait faire un essai devant la caméra. À ce moment, le responsable de studio Harry Cohn souhaitait remplacer la star de la compagnie Rita Hayworth. Novak est engagée pour une période de six mois. Columbia, du même coup, souhaite une actrice qui fera compétition à Marilyn Monroe, toutes les deux étant blondes et plantureuses. Le studio lui demande de changer son nom de scène et propose Kit Marlowe. Elle insiste pour conserver son nom de famille. Les deux parties s'entendront pour Kim Novak. Des années après, le nom de Kit Marlowe fut utilisé pour le personnage qu'elle jouait dans la série télévisée Falcon Crest. (Elle accepta de changer son prénom de Marilyn pour Kim, car le public associait ce prénom avec Marilyn Monroe.)


Cohn lui intime de perdre du poids, tout comme de porter un soutien-gorge. Elle suit des cours en arts dramatiques, qu'elle paie de sa poche. Son premier rôle est celui de Lona McLane dans Pushover, donnant la réplique à Fred MacMurray et Philip Carey. Bien que son rôle ne soit pas le meilleur, des critiques et des spectateurs sont éblouis par sa beauté. Elle vient de créer un cercle d'admirateurs.

Par la suite, elle joue une femme fatale dans Phffft!, donnant la réplique à Judy Holliday, Jack Lemmon et Jack Carson. Les critiques sont bonnes. De plus en plus de personnes veulent voir cette nouvelle vedette du grand écran. Ses admirateurs lui font parvenir de nombreux courriers. S'ensuivra pour elle une suite de films à succès.

Après son rôle de Madge Owens dans Picnic (1954), où elle donne la réplique à William Holden, Novak gagne un prix Golden Globe pour l'actrice la plus prometteuse. Elle est aussi mise en nomination par le BAFTA britannique en tant que meilleure actrice étrangère.

En 1955, prêtée à United Artists, elle joue Molly dans L'Homme au bras d'or (1955) avec Frank Sinatra et Eleanor Parker. Ce film remporte un grand succès. Elle donnera aussi la réplique à Sinatra dans La Blonde ou la rousse (1957), mettant aussi en vedette Rita Hayworth.
Le film marcha bien au box-office, mais reçut de mauvaises critiques. Kim ne semblait pas vraiment intéressée par son rôle. Elle disait même qu'elle ne pouvait pas supporter les personnes comme celles de son personnage.
Cette même année, Novak risqua sa carrière quand elle s'embarqua dans une liaison avec l'acteur/chanteur Sammy Davis Jr.. La relation inter raciale alarma les cadres du studio, plus particulièrement Harry Cohn, et ils y mirent un terme en Janvier de l'année suivante

Sa popularité est suffisamment importante pour qu'elle fasse la page couverture du magazine Time, édition du 29 juillet 1957. Cette même année, elle fait la grève, protestant contre son salaire hebdomadaire de 1 250 USD.

Sueurs froides
En 1958, Novak joue le double rôle de Madeleine Elster et Judy Barton dans le suspense Sueurs froides réalisé par Alfred Hitchcock. Dans ce film, un détective privé souffrant de vertige, joué par James Stewart, est engagé pour suivre la femme d'un ami, Elster (Novak). Il tombe amoureux d'elle, et est témoin de son suicide. Plus tard, il la reconnaît en la personne de Barton (Novak), laquelle a maintenant les cheveux bruns. Il découvrira qu'il est un pion dans une machination meurtrière.

Tout de suite après, elle est Gil Holroyd dans Adorable voisine (1958), donnant la réplique à James Stewart et Jack Lemmon dans cette comédie à propos d'une sorcière des temps modernes. Ce film est un flop au box-office.

Carrière cinématographique des années 60 aux années 80
Au début des années 1960, sa carrière est sur la pente descendante. Elle joue une vulgaire serveuse, Mildred Rogers, dans le remake L'Ange pervers (1964), basé sur un drame de Somerset Maugham. Elle donne la réplique à Laurence Harvey et Robert Morley, et reçoit de bonnes critiques. Dans le film de Billy Wilder, Embrasse-moi, idiot (1964), elle démontre un bon sens de l'humour. Dean Martin joue avec elle, mais le film est encore un flop.

Après avoir tenu le rôle titre dans les Aventures amoureuses de Moll Flanders (1965), où elle donne la réplique à Richard Johnson (avec qui elle se maria, le mariage prenant fin l'année suivante) et Angela Lansbury, elle prend une pause prolongée d'Hollywood.

Elle a fait un retour dans le rôle d'une jeune actrice, Elsa Brinkmann, et d'une super-vedette de l'écran assassinée, Lylah Clare, dans Le Démon des femmes (1968) du directeur Robert Aldrich. Elle donne la réplique à Peter Finch et Ernest Borgnine. Le film, produit par MGM, est un autre flop retentissant, peut-être le pire de sa carrière..

Après le rôle d'une faussaire, sœur Lyda Kebanov, dans The Great Bank Robbery (1969), où elle donne la réplique à Zero Mostel, Clint Walker et Claude Akins, elle fait une pause de quatre ans. Elle joue le rôle, mineur d'Auriol Pageant dans la comédie d'horreur Tales That Witness Madness (1973). En 1979, elle joue Helga dans Just a Gigolo, mettant en vedette David Bowie. Elle joue Lola Brewster dans le suspense policier The Mirror Crack'd d'Agatha Christie (1980). Elle donne la réplique à Angela Lansbury, Geraldine Chaplin, Tony Curtis, Edward Fox, Rock Hudson et Elizabeth Taylor. Taylor et Novak, rivales à l'écran, se donnent des répliques mordantes. Lors d'une pause, Novak s'exclame : « Je pourrais manger une pellicule Kodak et vomir une meilleure photo! »

Au cours des années, elle a aussi fait des appartitions à la télévision. Elle est la vedette, une showgirl vieillissante, d'un film pour la télévision : The Third Girl From the Left (1973); elle joue Eve dans Satan's Triangle (1975); elle est Billie Farnsworth dans Malibu (1983); elle a le rôle de Rosa dans la série télévisée Alfred Hitchcock présente (1985); Finalement, elle s'est jointe à la distribution régulière du feuilleton télévisé Falcon Crest et est Kit Marlowe pendant la saison 1986 à 1987.

Sa dernière apparition au grand écran est dans le rôle de Lillian Anderson Munnsen dans le suspense Liebestraum (1991), produit par MGM.

Divers

- Pour sa contribution aux 7e art, elle a une étoile sur le Walk of Fame d'Hollywood, au 6336, Hollywood Boulevard.

- Elle élève des chevaux et des lamas en Oregon et en Calfornie.

- Sa maison située à Eagle Point en Oregon a été la proie des flammes le 24 juillet 2000. Les pompiers n'ont pu éteindre le feu assez rapidement pour sauver différents manuscrits, incluant des scénarios de Sueurs froides et de Picnic. Elle a aussi perdu son ordinateur, lequel contenait son autobiographie tant attendue.

- Elle a été mariée à l'acteur britannique Richard Johnson (du 15 mars 1965 au 23 avril 1966). Son deuxième mari est un vétérinaire, le Dr. Robert Malloy (du 12 mars 1976 à aujourd'hui).

- Pour une scène de Picnic, où elle doit pleurer, elle a demandé au directeur de la pincer, car elle affirmait ne pouvoir pleurer que si elle a mal.

- Elle a refusé les premiers rôles dans Diamants sur canapé (1961) et The Hustler (1961).

- Terri Lynn personnifie Kim Novak dans le film télé "Rita Hayworth: The Love Goddess" (1983).

Imprimer la page  Imprimer la page

Dernière modification le : 12/07/2007 @ 22:45
Catégorie : Aucune

Infos site

Webmaster :
BENYAYER Laurent

Envoyer un message

Ce site est compatible avec les navigateurs de version 5 minimum.

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés" du 6 janvier 1978) en écrivant au webmaster.

Déjà 587316 visiteurs

Recherche

Google

Sur le web

Sur ce site

Haut

Site créé avec Phortail 2.0.5
PHP version 4.4.3-dev

Page générée en 0,087 secondes